VIDEO. Disparition de Sacha à l'Alpe d'Huez : une centaine de bénévoles s'est mobilisée pour chercher le jeune skieur

Une vaste opération de recherches a commencé tôt dans la matinée, ce jeudi 23 mai, pour retrouver la trace de Sacha Arabadzic, 18 ans, disparu depuis près de quatre mois dans le secteur de l'Alpe d'Huez. Son corps a été découvert dans la matinée.

175 personnes se sont réunies ce jeudi matin pour retrouver le jeune Sacha, disparu depuis janvier.
175 personnes se sont réunies ce jeudi matin pour retrouver le jeune Sacha, disparu depuis janvier. © Dominique Semet / France 3
Pisteurs confirmés, randonneurs et beaucoup d'habitants du secteur : 175 bénévoles se sont mobilisés dans le secteur de Villard-Reculas, en Isère, pour retrouver le jeune Sacha Arabadzic, 18 ans, disparu depuis janvier. Le jeune garçon n'avait plus donné signe de vie depuis une sortie à ski dans le secteur de l'Alpe d'Huez. Son corps a été retrouvé en fin de matinée, ce jeudi 23 mai, par des maîtres chiens sur la commune d'Oz en Oisans.
 
© Dominique Semet / France 3

Sous le commandement des CRS Alpes, la centaine de personnes s'est dispatchée sur trois secteurs, tentant de retrouver la trace du jeune homme jusqu'à 11 heures. Une telle mobilisation est exceptionnelle, à l'image de l'émotion que la disparition de Sacha a suscitée dans la région.
 
Disparition de Sacha à l'Alpe d'Huez : une centaine de bénévoles s'est mobilisée pour chercher le jeune skieur

"C'est un enfant du pays et on a tous des enfants qui skient sur le domaine toute l'année. Aujourd'hui on se dit qu'il faut que tout le monde s'y mette", commentait un bénévole. Plus de 300 personnes se sont proposées pour participer aux recherches. Les CRS ont donc dû faire un tri, choisissant les personnes en meilleure forme physique.
 
Le père du jeune garçon disparu a pris la parole en début de matinée, avant le lancement des recherches, remerciant toutes les personnes mobilisées. Plusieurs maîtres chiens sont partis plus tôt dans la matinée pour effectuer un maillage du secteur dans les zones plus dangereuses. C'est l'un d'eux qui a trouvé la dépouille du jeune skieur.
 
© Webcam Alpe d'Huez

 

Opération inédite


Car le mot d'ordre du jours, c'est de ne pas prendre de risque et d'éviter tous les secteurs dangereux, notamment les barres rocheuses. Il y a en ce moment environ 80 centimètres de neige sur les parties hautes du parcours. Ce qui explique également pourquoi la dépouille de Sacha n'avait pas été retrouvée lors des précédentes opérations de recherches.

La zone avait été scrutée par la CRS Alpes dans les jours qui avaient suivi la disparition de Sacha. Mais une avalanche décennale avait recouvert ce secteur d'une quantité impressionnante de neige, et le corps du jeune homme était resté introuvable.
 
Quelques éléments ont été communiqués aux bénévoles, notamment l'équipement que le jeune homme portait quand il a disparu : un blouson noir, un pantalon kaki et un casque bleu ciel, plus facilement repérable. C'est grâce à cet équipement qu'un maître chien a pu localiser le corps.

La consigne : ne toucher à aucune preuve. L'enquête menée par la police judiciaire de Grenoble étant toujours en cours, des officiers de police judiciaire étaient sur place pour collecter tous les indices potentiels.
 
© Dominique Semet / France 3

La dernière fois que Sacha avait été localisé, il se trouvait dans le télésiège à huit places du Signal, qui va de l'Alpe d'Huez à la Grande Sûre. Il a ensuite consulté sur son portable la zone permettant de redescendre sur Sardonne, une des trois explorée ce jeudi.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter