Echirolles : condamnation des dealers de drogue qui avaient frappé les mères opposées à leur trafic

Six jeunes hommes, âgés de 18 à 20 ans, ont écopé de quatre mois à un an de prison ferme à l'issue de leur procès au tribunal correctionnel de Grenoble le 21 février. Les dealers avaient passé à tabac des femmes qui s'étaient opposées à leur trafic de drogue dans l'entrée de leur immeuble.

Ce sont des "mères courage" qui vivent aujourd'hui dans la peur. Ces femmes d'un quartier d'Echirolles en ont eu assez du trafic de drogue dans leur immeuble du quartier Beaumarchais, connu par les autorités pour son trafic de stupéfiants.


La reconquête de la cage d'escalier

Elles ont ainsi tenté de mettre fin au trafic des dealers de drogue de leur cage d'escalier. Le 11 décembre 2017, deux mamans et une jeune femme ont décidé de "reconquérir" leur hall d'immeuble en s'installant avec une petite table, à prendre le thé. De quoi perturber les transactions, ce que les dealers n'ont pas apprécié.

A bout de quelques jours, ils les ont fait sortir par la force. L'une a reçu 5 jours d'ITT. Mi-janvier, 11 jeunes du quartier ont été arrêtés par la Sûreté départementale de l'Isère et ont été placés en garde à vue. Agés de 18 à 20 ans, certains avaient déjà des casiers judiciaires. 


4 mois à 1 an de prison

Chez la grand-mère de l'un d'entre eux, les autorités ont retrouvé 4 kilos de résine de cannabis et 2000 euros en liquide, qui seraient "les économies" de sa mère selon le jeune homme. Chez un autre, la police a retrouvé une arme de poing. 

Depuis, les femmes qui ont tenté de reprendre leur hall d'immeuble sont menacées et intimidées. Les responsables étaient jugés le 21 février au tribunal correctionnel de Grenoble. Trois ont écopé de un an de prison ferme et trois autres de 4 à 6 mois de détention. Un verdict plus faible que les réquisitions du parquet.