C'est la première Eco-traversée de Belledonne, de Chamrousse aux 7 Laux (Isère). Ils sont une douzaine, âgés de 24 à 43 ans, amoureux de la montagne, qui la parcourent toute cette semaine à pied. A chaque étape, ces randonneurs itinérants rencontrent un spécialiste de la montagne, du berger au glaciologue, l'occasion de mieux comprendre les impacts de l'homme sur la nature. Et d'imaginer comment la préserver pour pouvoir continuer à en profiter.

 

Tout Belledonne à traverser !

 
Conférence sur le climat par l'hydrologue Thierry Lebel au bord du lac de Crop
Conférence sur le climat par l'hydrologue Thierry Lebel au bord du lac de Crop


Nous les avons retrouvé en pleine montagne. Après trois bonnes journées de marche, l'Eco-traversée de Belledonne faisait, ce mardi 3 juillet, étape au lac de Crop, sous le Col de la Mine de fer. L'occasion de se délasser... dans une eau à 10 degrés !

Jacques, Marion, Alice et les autres, une douzaine d'amoureux de la montagne, âgés de 24 à 43 ans, sont partis le dimanche 1er juillet du lac Achard, près de Chamrousse.

Ils ont répondu à l'appel de la FFCAM 38, la Fédération des Clubs Alpins et de Montagne de l'Isère. Leur itinéraire : le nouveau GR738 qui traverse le massif de Belledonne, de Chamrousse aux Sept Laux. 50 kilomètres à parcourir, 3 750 mètres de dénivelé positif à avaler. Un cinquantaine de personnes impliquées au total : 4 encadrants, 20 intervenants, 16 bénévoles logistique. 

Objectif : mieux connaître les richesses, et les fragilités, de Belledonne, cette montagne mythique si chère aux grenoblois... et aux autres !

 

Nature... et culture !

 
Débat sur la citoyenneté en montagne avec la CIPRA au Habert des Jarlons
Débat sur la citoyenneté en montagne avec la CIPRA au Habert des Jarlons

Cette Eco-traversée, c'est l'occasion de s'immerger dans la Nature, et d'imaginer son avenir. Pendant toute cette semaine, Jacques, Marion, Alice et les autres participants rencontrent, au gré du chemin, scientifiques et professionnels, tous spécialistes de la montagne, chacun à sa façon. Parmi les "intervenants" : un berger, un botaniste, un glaciologue, un hydrologue-climatoloque, un technicien forestier de l'ONF.

Bref, une sensibilisation "grandeur nature" aux impacts de l'homme sur la montagne. 

L'Eco-traversée de Belledonne, finalement, c'est une expérience... de médiation scientifique, de réflexion citoyenne et politique. Une aventure humaine aussi, de refuge en bivouac. Les participants ont tous des métiers très différents : travailleuse sociale, ingénieur, comédien, infirmière, physicien, géographe. Ils passent leurs soirées à débattre des solutions à trouver pour préserver cette montagne qu'ils aiment tant parcourir. 
 
L'Eco-traversée de Belledonne
Intervenants : Thierry Lebel hydrologue, Jacques participant, Vincent Martin accompagnateur FFCAM Isère, Marion participante. Reportage : JC Pain, G. Lespinasse, L. Di Bin.


 

Comprendre la montagne pour la préserver

 
Vus d'en haut, les hommes, dans la vallée, paraissent si petits...
Vus d'en haut, les hommes, dans la vallée, paraissent si petits...

Avec l'Eco-traversée, ils ont pris du recul, de la hauteur. Sur ce que va devenir notre planète, et sur nous autres, êtres humains, par la même occasion.

Cette semaine, Jacques, Marion et les autres ont découvert, ou re-découvert des arbres remarquables, la biodiversité des zones humides de montagne, la zone Natura 2000 Belledonne, le développement durable dans les Alpes, le réchauffement climatique, l'adaptation des espèces, les politiques de la montagne à l'échelle de tout l'arc alpin, avec, notamment, l'association internationale CIPRA, Commission Internationale pour la Protection des Alpes.

Au terme d'une semaine de découvertes, de rencontres, de débats intenses, ils ont imaginé tout un tas de projets à réaliser ensemble... d'ici la prochaine Eco-traversée !