EN IMAGES. "Venir à Beaucroissant, c'est un bonheur de nourrisson" : la foire d'automne a fait son grand retour

Après deux ans d’interruption en raison de l’épidémie de Covid-19, l'évènement agricole est de retour depuis ce vendredi pour le plus grand bonheur des exposants et du public. Plus de 700 000 personnes sont attendues sur les trois jours pour cette 801e édition.

On ne la présente plus. La foire d'automne de Beaucroissant, plus vieille foire agricole de France, a fait son grand retour ce vendredi 9 septembre, après deux années d'annulations à répétition en raison de l'épidémie de Covid-19.

Véritable institution en Dauphiné, cet évènement permet de mettre en lumière le monde agricole. Et le succès est au rendez-vous : la foire attire des centaines de milliers de personnes à chaque édition. La 801e édition en chiffres, c'est plus de 700 000 personnes attendues sur les trois jours, 1 100 exposants, 700 têtes de bétail ou encore 15 kilomètres d'allées.

"On est fiers d'avoir cet évènement dans notre petit village"

Andréa et sa mère, Laure, font partie des 1 800 habitants (appelés les Manants) que compte la commune de Beaucroissant. "Ca fait plaisir de retrouver la foire parce qu'on est quand même fiers d'avoir cet évènement qui est très connu dans notre petit village", affirme la jeune fille. "C'est quelque chose de très convivial. Je ne sais pas si c'est parce qu'elle n'a pas eu lieu depuis deux ans, mais j'ai l'impression qu'il y a plus de monde que d'habitude", poursuit Laure. 

Pour l'occasion, certains habitants ont carrément transformé leur maison en bodega. C'est le cas de Julie et de son mari, Loïc. "C'est la première fois qu'on fait ça, sourit-elle. Là, on est actuellement dans la cour de notre maison, en plein cœur de la foire. Ca rend l'ambiance encore plus familiale je trouve." 

Un peu plus loin, Rodolphe vient d'être l'heureux propriétaire d'un pigeon.  Avec sa femme, il avait pour habitude de venir chaque année. "Ca nous avait manqué quand même. C'est particulier comme évènement. Pour moi, c'est un bonheur de nourrisson d'être ici", déclare cet habitant de Chambéry.

Pador, 3 mois et 1 150 kilos au compteur

Et le plaisir est partagé par les exposants. Pour eux, la foire de Beaucroissant est l'occasion d'exhiber fièrement les produits de leur dur labeur. Jean-Baptise tente tant bien que mal de faire défiler Pador, un taureau de 1 150 kilos qui concourt dans la catégorie charolaise.

"Ca nous permet de nous comparer aux autres éleveurs, de voir si on est sur une bonne logique d'élevage. Et puis, c'est l'occasion de voir les collègues", déclare cet homme originaire de la vallée de Bourbre, à une vingtaine de kilomètres de Beaucroissant.

Selon la commune qui organise l'évènement, le succès est d'ores et déjà au rendez-vous. "C'est assez extraordinaire pour l'instant, reconnaît Hugo Galatioto, élu de la commune. En même temps, on a quand même vécu quatre annulations de foire d'affilée, alors que c'est un évènement fondamental non seulement pour le secteur agricole, mais aussi pour le village et le département."

Mais relancer une telle machine n'a pas été une chose des plus aisées. "Avec le Covid, beaucoup d'exposants âgés ne sont pas revenus à la foire. Des personnes de 70 ans qui venaient d'années en années. Le boulot, ça a aussi été de trouver des nouveaux pour les remplacer." 

Mission réussie au final, puisqu'il y a même cinquante exposants de plus que lors de la dernière édition, en 2019. La 801e édition de la foire d'automne de Beaucroissant prendra fin ce dimanche 10 septembre. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité