Cet article date de plus de 3 ans

Gérard Dézempte, maire de Charvieu-Chavagneux en Isère, soutient Marine Le Pen

S'il n'est pas encarté au Front National, Gérard Dézempte, maire de Charvieu-Chavagneux en Isère, en défend les idées. Et donnera sa voix à Marine Le Pen au second tour de l'election présidentielle le 7 mai prochain. 
© France 3 Alpes
"Je suis prêt à témoigner de cet engagement et à défendre ces positions. Que ce soit sur les marchés ou dans les conversations que j'aurais, j'apporterai mon soutien à Marine Le Pen" indique Gérard Dézempte. 

Souverainiste convaincu, chantre de la préférence nationale et partisan acharné du contrôle migratoire aux frontières, Gérard Dézempte opte donc naturellement pour la candidate du Front National au second tour de l'élection présidentielle. Mais n'envisage pourtant pas de prendre sa carte au parti frontiste. 

Gérard Dezempt, maire de Charvieu-Chavagneux en Isère, soutient Marine Le Pen

"Pour l'instant, j'ai un parti politique personnel, qui s'appelle 'Ensemble pour le France". Donc cela me suffit. Ca n'est pas un parti national, en tout cas pas pour l'instant. J'affirme clairement toutes mes idées, qui sont très convergentes avec celles du Rassemblement Bleu Marine" détaille-t-il. 

Le rassemblement, c'est justement l'objectif de Gérard Dézempte qui n'hésitera pas à appâter les fillonistes et les mélenchonistes déçus. "J'ai vu, lors du scrutin de dimanche, des gens qui ont voté pour Monsieur Mélenchon, et qui voteront pour Madame Marine Le Pen." Idem pour les électeurs de Fillon. "Ce sont ces gens là que je veux représenter une majorité qui n'est pas sclérosée". 

Lors du premier tour de l'élection présidentielle, 36,17% des habitants de la commune de Charvieu-Chavagneux ont voté pour la candidature de Marine Le Pen le 24 avril. C'est Jean-Luc Mélenchon qui est arrivé second, avec 19,79% des voix. 

La commune a récemment été condamnée par la justice pour avoir voulu limiter l'accueil des réfugiés sur son territoire aux personnes chrétiennes. 


"Tout sauf Macron"



Avant de se lancer dans la bataille des législatives Gérard Dézempte sera sur le front pour combattre l'adversaire de Marine Lepen à la présidentielle. "La personne opposée à Marine Le Pen est une personne mondialiste qui amènerait le fric au pouvoir. J'y suis complètement opposée donc tout sauf Macron", plaide-t-il. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections marine le pen rassemblement national