A Grenoble, l'association 3 A MIE accompagne les jeunes migrants mineurs isolés

Près de 10 bénévoles oeuvrent à l'association / © France 3 Alpes
Près de 10 bénévoles oeuvrent à l'association / © France 3 Alpes

Depuis 2 ans, les départements alpins font face à l'arrivée d'un grand nombre de très jeunes migrants. A Grenoble, l'association 3 A MIE aide ces jeunes migrants qui ont décroché le statut de mineur isolé, à maîtriser les bases de la langue et les accompagne

Par France 3 Alpes

Longtemps désignés MIE, mineurs isolés étrangers, ceux que l'administration appelle désormais les MNA, mineurs non accompagnés, sont pris en charge par les services de la protection de l’enfance des conseils départementaux, à condition qu’ils soient reconnus mineurs.

Pour nombre d'entre eux, la première étape est d'apprendre à maîtriser le français. A Grenoble, l'association grenobloise 3 A MIE offre un premier bagage à ces mineurs dont certains, anglophones ne parlent pas la langue, pourtant condition sine qua non pour pouvoir suivre une scolarisation dans un établissement classique.

Fondée en avril 2017, 3 A MIE a déjà formé et accompagné une soixantaine de jeunes.

Dans des locaux prêtés par la Ville, plusieurs cours simultanés sont donnés cinq matinées par semaine à ces jeunes : français, mathématiques ou encore instruction civique.

Après une première année de remise à niveau, de nombreux jeunes ont pu intégrer à la rentrée une formation professionnelle, type CAP dans des domaines comme l’hôtellerie, la mécanique, l’horticulture ou le bâtiment. D’autres qui avaient pu suivre une première scolarisation dans leur pays ont pu entrer en troisième ou en seconde classique.

Reportage Damien Borrelly, Gilles Ragris, Sylvain Dumaine et Virgine Muamba
 








 

Sur le même sujet

"Saveurs de l'Ain", une marque ombrelle

Les + Lus