Grenoble : la “barre” Anatole France en cours de démolition

© Jean-Christophe Pain
© Jean-Christophe Pain

A Grenoble le quartier Mistral se transforme. L'une des dernières grandes "barres" de ce quartier en pleine rénovation urbaine est en cours de démolition. 100 logements vont disparaître et avec eux, les souvenirs de toute une époque, les années 70.
 

Par Daniel Despin

C'est l'un des symboles forts du Quartier Mistral qui disparaît sous les mâchoires des grues et avec lui toute une époque. La barre Anatole France tire sa référence et avec elle, l'âme du quartier, s'envole en poussière.

La cité Mistral fut construite à partir de 1921 sous l’impulsion du maire Paul Mistral, une cité-jardin excentrée appelée cité-jardin du Rondeau. Dans les années 1960, les constructions basses de la cité-jardin ont été remplacées par des grands ensembles.
 
 
© Jean-Christophe Pain
© Jean-Christophe Pain

Aujourd'hui, ces grands ensembles sont appelés à disparaître, un vaste chantier de démolition est en cours. Après la résidence Drac en 2019, c'est la "barre" Anatole France et ces 100 appartements, qui partent en lambeaux, rongés par les mâchoires des grues.

Classé en tant que zone urbaine sensible de la ville, le quartier est en pleine restructuration. Un programme de rénovation urbaine pour désenclaver le quartier est en cours, sous l'impulsion de la ville et la Métropole pour un budget d'environ 158 millions d'euros.

Pour les habitants du quartier, c'est toute une tranche de vie qui part en poussière comme le souligne, ci-dessous, le reportage de Jean-Christophe Pain et Florine Ebbhah .
 
Témoignage des habitants de la barre Anatole France
 
 

Sur le même sujet

Les + Lus