Affaire Maëlys : le suspect Nordahl Lelandais amené pour la première fois au Pont-de-Beauvoisin

© Facebook
© Facebook

Le principal suspect Nordahl Lelandais a été entendu par les juges d'instruction à sa demandece mercredi 14 février. Il a ensuite été emmené pour la première fois au Pont-de-Beauvoisin, lieu de la disparition.

Par CS (avec AFP)

Nordahl Lelandais, soupçonné d'avoir tué la petite Maëlys, a été conduit pour la première fois mercredi à Pont-de-Beauvoisin (Isère), lieu de la disparition de la fillette fin août, a-t-on appris de source proche de l'enquête.


Arrivé sous bonne escorte à la gendarmerie de la commune en fin de matinée, le suspect âgé de 34 ans, écroué depuis septembre, avait été entendu auparavant, pour la deuxième fois, par les juges d'instruction au palais de justice de Grenoble. Il a rencontré les magistrats à sa demande, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Conférence de presse cet après-midi

Une conférence de presse du procureur de la République de Grenoble Jean-Yves Coquillat doit se tenir dans l'après-midi, a annoncé la gendarmerie, sans plus de précisions sur le lieu ni l'heure de cette intervention.

Après être resté environ une heure à la gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin, Nordahl Lelandais, accompagné de M. Coquillat, du procureur adjoint de Grenoble, des juges d'instruction et de son avocat Me Alain Jakubowicz, a été transporté "sur un autre lieu" à la mi-journée, a-t-on ajouté de même source, se refusant à plus de précisions. Contacté par l'AFP, Me Jakubowicz n'a pas souhaité s'exprimer.


Direction Les Echelles et le lac d'Aiguebelette

Un convoi de sept à huit véhicules de gendarmerie, dont celui de l'identification criminelle, a ensuite été aperçu par un journaliste de l'AFP se dirigeant en direction des Echelles (Savoie) et du lac d'Aiguebelette, déjà sondé à plusieurs reprises à l'automne.

La petite Maëlys a disparu dans la nuit du 26 au 27 août lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin. Nordahl Lelandais est également mis en examen et détenu, depuis décembre, pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer en Savoie en avril dernier.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le pont de Villeneuve-sur-Allier en travaux jusqu’au mois de septembre

Les + Lus