• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Attaque de Strasbourg. Sécurité renforcée sur les marchés de Noël des Alpes

Grenoble a choisi de ne pas céder, en renforçant les moyens de sécurité / © Loïc Blache
Grenoble a choisi de ne pas céder, en renforçant les moyens de sécurité / © Loïc Blache

L'auteur présumé de l'attentat de Strasbourg reste introuvable. 720 membres des forces de l'ordre sont à ses trousses. En attendant, dans la capitale alsacienne, les chalets du marché de Noël sont à nouveau clos ce jeudi. Dans les Alpes, les mesures de sécurité sont renforcées. 

Par AP avec Vanessa Etienne

"Fermé jusqu'à nouvel ordre." A Besançon, une partie du marché de Noël reste clos jusqu'à sécurisation du périmètre. Certaines villes de province préfèrent en effet suspendre les festivités. Deux jours après, l'auteur présumé de l'attaque de Strasbourg reste introuvable ce jeudi 13 décembre, le plan vigipirate a été relevé en "urgence attentat" sur le territoire. 
 


Dans les Alpes, pas d'annulation des rassemblements. Des moyens supplémentaires sont déployés sur le terrain. 
 
  • A Grenoble 

Place Victor Hugo, le réveil est forcément difficile, morose. Quelques badauds tentent de profiter de la magie de Noël, de continuer de vivre. "Forcément, je ne dirais pas que je n'y ai pas pensé (...) mais on ne peut rien prévoir", explique cette mère de famille, souriante malgré tout. Côté exposants, on ne veut pas céder non plus à la menace. "Il peut y avoir un fou qui tire sur la foule, ça peut arriver, islamiste ou pas, mais franchement, c'est bien organisé", explique ce chocolatier.

Une sérénité affichée, grâce à des moyens renforcés. Outre les plots en béton aux abords de la place, les patrouilles sont plus nombreuses depuis mercredi matin.  La municipalité confirme les efforts faits, sans donner de chiffre. "Le dispositif de sécurité, c'est évidemment des agents de sécurité, des vigiles, présents sur les trois marchés grenoblois, la police qui a reçu des ordres particuliers, et l'armée à travers le dispositif sentinelle", justifie l'adjoint au maire Pascal Clouaire. 

La préfecture abonde en ce sens en rappelant qu'une attention particulière aux abords des lieux de forte affluence est déjà de mise en cette période. "Ce n'est pas nouveau, on assure une vigilance renforcée sur les marchés de Noël, les lieux de culte et les centres commerciaux où les gens vont faire leurs courses", explique Charles Barbier, directeur de cabinet du Préfet de l'Isère. 
 
  • En Haute-Savoie
La préfecture haut-savoyarde a annoncé un renforcement des moyens de sécurité au marché de Noël d’Annecy, dans le hammeau du Père-Noël à Andilly et le village des flottins à Evian. Les forces de l'ordre surveilleront particulièrement les marchés de Noël, des grands espaces de commerce, des établissements de santé. Pour cela, les patrouilles de police, de gendarmerie, et des militaires de l’opération sentinelle patrouilleront aux abords de ces lieux. La coordination des services assurant la mission de garde frontière, en particulier frontière franco-suisse et franco-italienne est également renforcée. 

 
  • En Savoie 

Là aussi, les patrouilles ont été renforcées à Chambéry, en plus du dispositif de sécurité déjà en place en ce mois de décembre. Les agents du Centre de la supervision urbaine (CSU) garde un oeil attentif en permanence sur les vidéos de surveillance. 
Par ailleurs, le maire de la Ville, Michel Dantin, se trouvait dans la capitale alsacienne le jour de l'attaque, pour son activité d'eurodéputé.
 

Sur le même sujet

Toujours sans nouvelles de Lorraine, disparue dans le Rhône

Les + Lus