Procès de l'attentat de Strasbourg : Audrey Mondjehi fait appel de sa condamnation à 30 ans de réclusion criminelle

Ce vendredi 5 avril, Audrey Mondjehi, interjette appel de sa condamnation. Le principal accusé de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg avait été condamné la veille à 30 ans de réclusion criminelle.

Il fait appel des 30 ans de réclusion criminelle. Audrey Mondjehi, 42 ans, conteste ce vendredi 5 avril, le verdict prononcé la veille par la cour d'assises spéciale de Paris. L'homme, jugé pendant un mois dans le cadre du procès de l'attentat de Strasbourg (Bas-Rhin), a été condamné pour association de malfaiteurs terroriste.

L'information est confirmée par maître Michael Wacquez, l'un des trois avocats du condamné. La défense d'Audrey Mondjehi n'avait pourtant pas souhaité se prononcer sur un éventuel appel de la décision, à la sortie de l'audience.

La cour ne l'a pas reconnu comme complice de Chérif Chekatt, mais elle l'a tout de même condamné pour association de malfaiteurs terroriste. Il avait été jugé en même temps que trois autres personnes. Deux ont été condamnées, une a été acquittée. 

Longue plaidoirie et regrets

Lors du procès, ses défenseurs avaient plaidé pendant plus de quatre heures. Objectif : convaincre la cour qu’Audrey Mondjehi ne connaissait rien de la radicalisation de Chérif Chekatt et encore moins de ses intentions terroristes.

Dans sa dernière prise de parole, il dit avoir une "grande pensée et [sa] tristesse pour toutes les victimes""Toute ma vie, je regretterai ce qu’il s’est passé. Jamais je n’aurais pensé qu’il allait faire ça ! Jamais je n’ai pensé qu’il était radicalisé", a-t-il répété une ultime fois.

LIRE AUSSI. Procès de l’attentat de Strasbourg : Audrey Mondjehi condamné à 30 ans de réclusion criminelle

Le procès s'est déroulé près de 6 ans après l'attaque terroriste. Cherif Chekatt avait tiré sur plusieurs personnes dans les rues de Strasbourg (Bas-Rhin), le 11 décembre 2018. Cinq personnes ont péri dans cet attentat, et 11 autres avaient été blessées. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité