Au Musée de l'Ancien Évêché de Grenoble, les enfants apprennent l'art de l'enluminure

© Grégory Lespinasse/France 3 Alpes
© Grégory Lespinasse/France 3 Alpes

Pendant les vacances de Noël, le Musée de l'Ancien Evêché, à Grenoble, accueille une dizaine d'enfants entre 8 et 12 ans pour une activité un peu particulière. Pinceaux en mains, ces jeunes participent à un atelier créatif autour de l'art de l'enluminure, une technique typique du Moyen-Age.

Par Cyrielle Cabot

Mercredi 27 décembre, dans une des salles du musée de l'Ancien Evêché de Grenoble, une dizaine d'enfants entre 8 et 12 ans ont fait un bond dans le temps. Pendant une après-midi, ils ont vécu au XIXè siècle quand les moines copiaient encore les livres, et se sont initiés à l'art de l'enluminure.

"Comme les livres étaient très chers, il fallait qu'ils soient précieux. Alors on rajoutait des choses précieuses dessus", explique Elise Cuenot-Hodister, guide conférencière, aux enfants pourqu'ils comprennent l'intérêt des enluminures. 

Sur la grande table autour de laquelle ils sont assis, pas de gouache ni d'aquarelle mais des pigments, de la gomme arabique, un peu d'eau et de la feuille d'or. Les enfants sont surpris mais curieux. "C'est pas de la peinture ordinaire.", s'étonne l'un. "On a mélangé de la poudre avec de l'eau et comme ça on a pu peindre la lettre.", reprend un autre.

Le Musée de l'Ancien Évêché de Grenoble apprend aux enfants l'art de l'enluminure
Pendant les vacances de Noël, le Musée de l'Ancien Evêché, à Grenoble, accueille une dizaine d'enfants entre 8 et 12 ans pour une activité un peu particulière. Pinceaux en mains, ces jeunes participent à un atelier créatif autour de l'art de l'enluminure, une technique typique du Moyen-Age.

Comprendre d'où l'on vient


Une fois la lettre coloriée, il faut appliquer la fameuse feuille d'or. "La feuille d'or va d'adhérer à la colle et permettre de mettre en lumière le dessin. C'est d'ailleurs de là que vient le mot enluminure", explique encore Elise Cuenot-Hodister.

Au XIXè siècle, l'enluminure illustrait le texte avec des symboles sacrés. Pour la guide, apprendre cette technique aux enfants est une façon de leur racontre l'Histoire, de "comprendre certains symboles" et ainsi "de comprendre d'où l'on vient."

Sur le même sujet

L'interview de Lionel Perrin, porte-parole du collectif étoile de Veynes

Les + Lus