"C'est gravissime et ça peut être mortel" : des médecins alertent sur les dangers des piles au lithium pour les enfants

Publié le Mis à jour le
Écrit par Margot Desmas avec Jean-Christophe Pain
A l'approche de Noël, des médecins alertent sur les dangers des piles au lithium pour les tout-petits.
A l'approche de Noël, des médecins alertent sur les dangers des piles au lithium pour les tout-petits. © France 3 Alpes

Présentes dans de nombreux objets du quotidien, les piles au lithium peuvent causer de graves problèmes de santé si elles sont ingérées. A l'approche de Noël, des médecins grenoblois appellent les parents à prendre leurs précautions avec certains jouets.

A quelques semaines de Noël, plusieurs médecins alertent sur les risques graves liés aux piles au lithium. En 2020, les chirurgiens du CHU Grenoble-Alpes ont opéré 11 enfants âgés de 1 à 3 ans qui avaient avalé ces petites piles boutons ou plates.

Il n'y a heureusement pas eu de décès, mais quelques situations "très graves" : une infection de deux vertèbres avec plusieurs mois d'hospitalisation, ou encore une perforation de l'œsophage.

Ces piles, présentes dans certains jouets pour enfants, présentent un fort risque d'ingestion chez les tout-petits. Le problème vient de la substance métallique contenue dans la pile, le lithium, qui attaque rapidement les chairs.

"Le contact du lithium avec les tissus humides va créer une réaction d'électrolyse. Ca détruit les liaisons entre les cellules. C'est comme un produit caustique, ça détruit tout autour de la pile", résume le docteur Anne Coffre, chirurgien ORL pédiatrique au CHU Grenoble-Alpes.

Réagir rapidement

La brûlure provoquée par la pile dans l'œsophage est comparable à celle d'un produit chimique. Les premières réactions apparaissent au bout de 2 heures seulement après l'ingestion.

"Ca commence à grignoter la muqueuse autour de la pile. Ensuite, ça abîme les structures voisines, autour de l'œsophage : il y a l'aorte d'un côté, la trachée de l'autre et la colonne vertébrale. Dans les trois situations, c'est gravissime et ça peut être mortel", poursuit le Dr Anne Coffre.

Le risque est donc sérieux, provoquant en général un mois d'hospitalisation pour l'enfant qui a ingéré la pile. Heureusement, ces piles sont souvent enfermées dans des caches difficiles à ouvrir pour un enfant. Mais la chirurgienne grenobloise appelle à prendre davantage de précautions.

"Je veux aussi mettre en garde les parents pour qu'ils fassent attention, qu'ils sécurisent davantage ces caches, surtout s'ils ont déjà changé les piles. Il faut mettre un gros ruban adhésif bien épais", explique-t-elle.

Ces piles toxiques se cachent aussi dans toute sorte d'objets du quotidien : clés ou télécommandes. En cas d'ingestion, il faut immédiatement contacter un centre antipoison ou appeler le 15.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.