"C'est ignoble et choquant" : le mémorial des victimes du Drac vandalisé à Grenoble, la Ville va déposer plainte

Le mémorial du Drac, dans le parc Paul-Mistral à Grenoble, a été saccagé début avril. Cette fontaine avait été érigée après le drame du Drac qui a coûté la vie à six enfants de CE1 et leur accompagnatrice lors d'une sortie scolaire, en 1995. La Ville de Grenoble a décidé de porter plainte.

La fontaine en mémoire des victimes du Drac, située dans le parc Paul-Mistral à Grenoble, a été vandalisée en fin de semaine dernière. La Ville en a été informée et a décidé de déposer plainte. "C’est ignoble et choquant, ça nous met en colère", réagit Gilles Namur, adjoint au maire de Grenoble en charge des espaces publics. Avant d’ajouter, "on est habitués aux incivilités mais là, c’est un monument bien particulier qui marque la mémoire des Grenoblois."


La mémoire abîmée, car cette fontaine a été érigée en hommage aux six enfants et à leur accompagnatrice, morts en décembre 1995 pendant une sortie scolaire. La classe de CE1 de l’externat Notre-Dame réalisait une sortie scolaire pour observer la faune et la flore au bord du Drac, en aval du barrage de Saint-Georges-de-Commiers (Isère). Ils ont été emportés par un lâcher d’eau du barrage EDF. 

Saccager pour voler le cuivre 

Selon la municipalité, la fontaine a été saccagée pour en extraire le cuivre qui se trouvait à l’intérieur des tuyaux. "Les pilleurs ont d’abord démonté les plaques pour pouvoir accéder à la tuyauterie, c’est un vol de cuivre standard", précise l’adjoint.

La ville de Grenoble a entamé les démarches pour réaliser des devis et commencer les travaux de restauration au plus vite.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité