Chamrousse : les chasseurs alpins à l’épreuve lors du défi de la Patrouille Alpine

Publié le
Écrit par O.B avec Gilles Ragris

145 chasseurs alpins de la 27ème brigade d'infanterie de montagne (BIM) ont participé à une course de ski alpinisme pendant deux jours, dans le massif de Belledonne en Isère. De quoi mettre à l’épreuve leurs qualités de montagnards et leur esprit d’équipe.

La 27ème brigade d'infanterie de montagne (BIM) est une force d’élite capable d’intervenir dans des reliefs escarpés et dans des conditions climatiques extrêmes.

Alors quand on demande au capitaine Marc comment s'est passée la nuit en bivouac à 2 200 mètres d'altitude, il répond : "ce n'était pas le très grand froid, nous avons eu une nuit assez clémente".

Le capitaine Marc fait partie des 145 chasseurs alpins qui participent à la traditionnelle Patrouille Alpine. Une course de ski alpinisme doublée d'une épreuve de biathlon.

Des conditions extrêmes

Après la nuit en bivouac, les militaires s’attaquent au Grand Van, l’un des sommets de Belledonne. Au programme : des passages d’escalade en rocher et des pentes raides.

Puis, ils redescendent, cette fois-ci avec un traineau. "Ce genre de challenge se joue lors des phases de technique et de transition" confie le colonel Vincent Minguet à France 3 Alpes. Pour le chef de corps du 27ème BCA (Bataillon de Chasseurs Alpins), "c’est là qu’on rattrape du temps, autrement c’est plus compliqué".

En bas de la descente, les concurrents passent en mode biathlon. Là encore, c’est l’esprit d’équipe qui prévaut, voire "l’esprit de cordée" pour le lieutenant Alexandre.

C’est tout l’intérêt de faire ça en équipe. On se met au niveau du moins bon et on le tire vers le haut. C’est ça l’état d’esprit des chasseurs alpins.

Lieutenant Alexandre.

La montagne est le quotidien de ces militaires, mais ce challenge de la Patrouille Alpine leur a donné un défi supplémentaire, à découvrir dans ce reportage :

durée de la vidéo : 02min 00
La Patrouille Alpine a réuni 145 chasseurs alpins à Chamrousse en Isère ©Gilles Ragris et Grégory Lespinasse / France 3 Alpes