• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Clôture des 50 ans des JO de Grenoble : un soir de gala avec les Champions olympiques de Pyeongchang

© Xavier Schmitt. France 3 Alpes
© Xavier Schmitt. France 3 Alpes

A peine rentrés de Pyeongchang, et de nouveau sur la glace... les patineurs de l'équipe de France ont enchanté le Palais des Sports hier soir 27 février lors du grand gala de patinage qui marquait la clôture des 50 ans des JO de Grenoble. 

Par France 3 Alpes

Pas moins de 5000 spectateurs avaient réservé leur place pour assister à cette cérémonie, l'un des derniers point d'orgues des festivités du cinquantenaire des jeux de Grenoble de 1968.

Un grand moment de grâce et d'harmonie : la danse sur glace "portée au septième ciel" par un couple olympique, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sur la sonate au clair de lune de Beethoven,

Le duo qui rêvait du titre suprême, mais a dû finalement se "contenter" d'une superbe médaille d'argent aux Jeux de Pyeongchang, en Corée du sud, a dit son plaisir de rencontrer le public, malgré la fatigue :" Nous sommes finalement passés très vite au-dessus de cette petite déception de compétiteurs" assure Guillaume.

"Cela fait 13 ans que nous patinons ensemble, bien plus longtemps encore que nous nous entraînons, plusieurs heures, chaque jour, et cela restera un très joli moment" poursuit Gabriella.

Dans les gradins, on souligne "l'émotion, l'énergie, la sincérité et la profondeur que le couple dégage".

Sur la glace aussi, hier soir, Vanessa James et Morgan Ciprès, et Chafik Besseghier...tous les patineurs de l'équipe de France ont charmé le Palais des Sports tout entier.

Un bel hommage aux Jeux de Grenoble, des Jeux où la danse sur glace, à l'époque, n'était pas encore au programme...

Reportage Xavier Schmitt, Christelle Nicolas & Philippe Caillat

A ne pas manquer : L'intégralité du gala sera retransmise ce dimanche 4 mars, sur l'antenne de France 3 Alpes,  de 13h35 à 15h05, commentée par Maxence Regnaut et Nelson Monfort.

A lire aussi

Sur le même sujet

ASM Clermont-Auvergne-Lyon. Azéma : « Ca va être costaud ! »

Les + Lus