Coronavirus COVID-19. Des taxis gratuits pour le personnel soignant à Grenoble

Depuis quelques jours, les taxis sont mobilisés pour transporter gratuitement et sans interruption le personnel soignant pour les trajets domicile-travail. Un dispositif mis en place au niveau national et qui fonctionne dans l'agglomération grenobloise.
Les taxis sont mobilisés par la métropole pour garantir les déplacements du personnel soignant. Photo d'illustration.
Les taxis sont mobilisés par la métropole pour garantir les déplacements du personnel soignant. Photo d'illustration. © GEORGES GOBET / AFP
Un service de transport gratuit et sans interruption, pour le personnel soignant. Cette promesse, Emmanuel Macron l'a formulé en marge de l'annonce du confinement, le 16 mars dernier. « J’ai décidé que dès demain les taxis et les hôtels pourraient être mobilisés au profit des personnels soignants, l’État paiera » déclarait le président de la République.

En taxi, mais aussi en tramway, bus, vélo ou véhicule en libre-service..., garantir les déplacements des soignants face à l'épidémie du coronavirus covid-19 est un enjeu central. À Grenoble, ce service de transport, du domicile au travail des soignants, est fonctionnel depuis quelques jours. 

"Moins de stress et en meilleure forme pour travailler"

Il est 7 H15, Francette Gierczak,secrétaire médicale en cardiologie au CHU de Grenoble, monte dans un taxi. En vingt minutes, le véhicule arrive sur son lieu de travail. En moyenne, cette secrétaire médicale économise une heure sur temps de trajet habituel. Un gain de temps qui n'est pas négligeable " Il y a moins de stress. C'est un gain de temps incroyable. Je suis en meilleure forme pour travailler." Au total, la région grenobloise mobilise le service de 200 taxis, nuit et jour, pour tout le personnel soignant et assimilé.  
 

"Par rapport au nombre de personnes transportées, on est organisé. Là, on est confortable, on réussit à répondre à cette grosse demande " se félicite Jean Calvin, du syndicat des artisans-taxis de l'Isère. Pour les professionnels, ce dispositif est un regain d'activité en plein marasme lié à l'épidémie du coronavirus. Actuellement, un tiers des trajets des soignants grenoblois pour aller travailler ou rentrer chez eux, est effectués en taxi. 

Pourtant, dans l'agglomération, la majorité des bénéficiaires du service continuent d'utiliser bus et tramway, aujourd'hui réduit à 10 % de ses capacités. "Nous travaillons avec l'agence régionale de santé pour identifier les établissements qui ont besoin de ce service" explique Yann Mongaburu, président du syndicat mixte des mobilités de l’aire grenobloise. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société transports économie transports en commun taxi