Une cousine de Nordahl Lelandais porte plainte pour “agression sexuelle“ et ”menaces de mort”

Nordahl Lelandais. / © DR.
Nordahl Lelandais. / © DR.

Nordahl Lelandais est visé par une nouvelle plainte pour "agression sexuelle" déposée par sa petite cousine, âgée de 14 ans au moment des faits présumés, annonce son avocate lundi 1er juillet.

Par M.D. avec AFP

Le tueur présumé de la petite Maëlys et du caporal Arthur Noyer est visé par une nouvelle plainte pour "agression sexuelle" et "menaces de mort". Une petite cousine de Nordahl Lelandais, âgée de 16 ans, a déposé plainte contre lui dans l'Est de la France, a indiqué son avocate, confirmant une information de BFMTV.

Une enquête a été ouverte, au terme de laquelle l'avocate souhaite que le dossier soit transféré à Grenoble où sont instruites trois des quatre autres affaires reprochées à Lelandais. Mais le procureur de la République de Grenoble a annoncé que "le parquet de Grenoble n'envisage pas de demander la transmission de cette nouvelle procédure pour qu'elle soit instruite avec l’affaire principale (...) afin de ne pas retarder l’instruction en cours dans l’affaire Maëlys."

Les deux enquêtes seront donc menées de manière distincte, mais le magistrat indique en outre qu'"une copie de l’enquête pourra néanmoins être versée au dossier Maëlys le moment venu à titre de renseignement". Les faits dénoncés par l'adolescente remontent à mars 2017, c'est-à-dire un mois avant l'assassinat du caporal Arthur Noyer pour lequel Nordahl Lelandais est mis en examen. L'ancien maître-chien aurait "caressé les fesses et la poitrine" de sa petite cousine, alors âgée de 14 ans, lors de l'enterrement de son père, précise encore le parquet de Grenoble.
 

L'ancien maître-chien, âgé de 36 ans, également mis en examen pour le meurtre de la petite Maëlys, est déjà accusé d'agression sexuelle. Deux de ses petites cousines, âgées de 4 et 6 ans à l'époque, ont rapporté des faits similaires qui se seraient produits quelques semaines auparavant. Me Rémond représente aussi ces deux fillettes.

Dans une vidéo diffusée lundi par BFMTV, où elle apparaît dans l'ombre sans qu'on puisse la reconnaître, sa voix ayant été modifiée, la jeune fille de 16 ans raconte avoir subi des attouchements de la part de son "grand cousin". Le mis en cause aurait ensuite menacé de la tuer si elle disait quelque chose. Deux ans plus tard, la jeune fille a porté plainte après s'être confiée à sa mère.

 

Sur le même sujet

Les + Lus