Éric Piolle en tête d'un sondage sur les Municipales : “je regarde cela avec détachement” réagit le maire de Grenoble

Le maire sortant (EELV) Eric Piolle crédité de 32% d'intentions de vote dans un sondage sur les municipales 2020 dévoilé vendredi 4 octobre 2019. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Le maire sortant (EELV) Eric Piolle crédité de 32% d'intentions de vote dans un sondage sur les municipales 2020 dévoilé vendredi 4 octobre 2019. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

C'est un premier baromètre du début de la campagne des Municipales à Grenoble. Ce vendredi 4 octobre, un sondage place en tête du premier tour le maire écologiste sortant Eric Piolle avec 32% des intentions de vote. Il devance Alain Carignon (20%) et la députée LREM Emilie Chalas (18%). 

Par Aurélie Massait

Le maire sortant de Grenoble, Eric Piolle (EELV) entame la campagne des municipales 2020 crédité de 32% d'intentions de vote au premier tour.

Il devance dans ce sondage réalisé pour France Info, France Bleu et le Dauphiné libéré l'ancien édile de droite Alain Carignon (20%) et la députée LREM Émilie Chalas (18%). 

 


"Je regarde ça avec détachement" a réagi ce matin le maire écologiste de Grenoble. "Vous saviez en 2014, nous étions donnés 10 points derrière le PS à une semaine du vote et finalement, les grenoblois nous ont placé quatre points devant"
 

"Le retour d'Alain Carignon est choquant"
 

Interrogé sur la place d'Alain Carignon dans ce sondage, Éric Piolle se dit "choqué". Il estime qu'Alain Carignon "n'a pas changé ses méthodes et fait partie de ceux qui font du clientélisme et s'appuient sur les fake news et les rumeurs pour faire de la politique".

La lutte contre la pollution, priorité des grenoblois


Également questionnés dans ce sondage sur leurs priorités, les Grenoblois se démarquent des Français en mettant en tête "l'environnement et la lutte contre la pollution" (49%, +9 points d'écart avec la moyenne nationale) devant "la sécurité" (46%, -4).

Puis viennent la propreté de la commune (36%, +6), les conditions de circulation (28%, +5) , les transports en commun (26%,+3) et les établissements scolaires (25%, +6). Le développement économique n'arrive qu'ensuite (22%, -14%). 
 

Nous sommes un peu plus dans le sens de l'Histoire qu'en 2014


"Depuis  2014, on se rend compte que les choses ont changé" note Eric Piolle. "Il y a eu la COP21, la démission de Nicolas Hulot, l'Amazonie, l'Encyclique du Pape. L'écologie est au coeur des débats et peut-être que nous sommes un peu plus dans le sens de l'histoire que nous l'étions en 2014. Désormais, la question est de savoir comment nous pouvons accélérer cette transition"

Le sondage dévoilé ce matin  a été réalisé par téléphone auprès d'un échantillon de 609 personnes inscrites sur les listes électorales à Grenoble, représentatif de la population de la ville âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

 
Réaction Eric Piolle

 

Sur le même sujet

Les + Lus