Les étudiants votent la fin de la grève et des occupations sur le campus de Grenoble

Le campus de Grenoble a vécu durant plusieurs semaines à l'heure des assemblées générales / © Jean-Christophe Pain / France 3
Le campus de Grenoble a vécu durant plusieurs semaines à l'heure des assemblées générales / © Jean-Christophe Pain / France 3

Plus de grève et plus d'occupation des locaux sur le campus de Grenoble. Les opposants à la réforme de l'université ont voté la fin de leur mouvement lors d'une assemblée générale ce mercredi 23 mai 2018.

Par Yann Gonon

Les étudiants opposés à la loi Vidal sur la réforme de l'accès à l'université ont voté la fin de leur mouvement sur le campus de Grenoble. Les grèves et les blocages se sont multipliés ces dernières semaines.

Les derniers occupants du Centre des langues vivantes devraient quitter le bâtiment ce jeudi 24 mai 2018 en début de soirée. Ils étaient encore une cinquantaine à dormir chaque nuit sur place.

La décision de mettre fin au mouvement de protestation a été prise par les différents syndicats étudiants et validée hier, mercredi, lors d'un vote en assemblée générale. "Il n'y a plus d'étudiants et les partiels touchent à leur fin" explique Joris Rouillon, représentant de l'UNEF.

Grève, manifestations et blocage, le mouvement a duré plusieurs semaines et a été émaillé de plusieurs incidents. Le bâtiment de la présidence de l'université a notamment été dégradé et plusieurs bousculades se sont produites lors de l'intervention des CRS.


Le mouvement s'achève mais le gouvernement n'a rien lâché et le processus "Parcoursup" se poursuit. Faut-il y voir un échec de la mobilisation étudiante ? "Pas du tout" se défend Joris Rouillon "on a réussi à instaurer un rapport de force et maintenant il faut regarder plus loin".

Plus loin, ce pourrait être à la rentrée avec une reprise du mouvement, annonce déjà le réprésentant de l'UNEF qui assure que les étudiants continueront "à militer contre cette loi".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus