Football. Des débordements sur le terrain après la défaite du GF38

Le GF38 a perdu 2-3 face à l'Entente Sannois Saint-Gratien ce vendredi alors qu'il jouait pour la montée en Ligue 2. La fin du match a été marquée par l'irruption de supporters sur le terrain, après le coup de sifflet final, ce qui a provoqué l'intervention des CRS.

Des supporters ont envahi le terrain peu après la défaite du GF38
Des supporters ont envahi le terrain peu après la défaite du GF38 © Jordan Guéant - France 3 Alpes.
Finalement, la fête tant espérée n'a pas eu lieu au Stade des Alpes. A l'issue de la rencontre entre le GF38 et l'Entente Sannois Saint-Gratien, qui s'est soldée par la défaite des Grenoblois (2-3), des supporters ont fait irruption sur la pelouse équipés de fumigènes. Provoquant l'intervention de CRS sur le terrain.

Le directeur sportif de l’ESSG et deux joueurs ont été frappés. Très vite, les joueurs ont été confinés dans les vestiaires et les supporters maîtrisés.

© Jordan Guéant - France 3 Alpes.
© Jordan Guéant - France 3 Alpes.
© Jordan Guéant - France 3 Alpes.

Des débordements dont l'équipe se serait bien passée, après sa défaite 2 à 3 face à l'Entente Sannois Saint-Gratien. "Ce sont quelques dizaines d'abrutis qui ternissent notre club", déclare Max Marty, manager général du GF38 à l'issue du match.

L'enjeu de la rencontre était crucial pour Grenoble. Le GF38 devait gagner ou faire match nul pour décrocher son ticket pour la Ligue 2. En face, le club du Val d'Oise, 15ème au classement de National, jouait son maintien dans la troisième division.

« Notre première mi-temps n’est pas de notre niveau, on a manqué de personnalité », résume le coach grenoblois Olivier Guégan. Car si les Alpins ont inscrit le premier but de la rencontre (Sotoca, 9è), ils ont subi les assauts répétés de l’ESSG (10è, 41è, 64è). Il a fallu attendre le 84è minute pour voir les Grenoblois réduire l’écart grâce à un but du numéro14 Francis Dady Ngoy. Jusqu’au bout, le Stade des Alpes a espéré que les Grenoblois reviennent au score… en vain.

Tous les espoirs ne sont pas anéantis pour Grenoble. Il reste encore une chance d’accéder à la Ligue 2.Le club a rendez-vous le 22 mai pour le barrage face à Bourg-Péronnas.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gf 38 football sport