• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le gecko s'installe à Grenoble. Quezako ?

© Rémi Fonters
© Rémi Fonters

En Isère, la tarente de Maurétanie s'installe durablement à Grenoble. Ce petit reptile de la famille des geckos (prononcer Jéko) est endémique du pourtour méditerranéen, mais le réchauffement du climat lui permet de s'épanouir dans la capitale des Alpes...  

Par Daniel Despin

Les premières tarentes de Maurétanie (et non pas Mauritanie) ont été repérées à Grenoble, dès les années 2000. Ces petits reptiles (10 à 15 cm environ) font partie de la famille des geckos, sortes de gros lézards pourvus de pattes adhésives leur permettant de s'accrocher partout, murs, plafonds ou arbres.

Endémiques du pourtour méditerranéen, la tarente gagne le nord, depuis que le réchauffement climatique se précise. Probablement transporté par hasard ou volontairement en voiture ou en train, elle se répand en Europe et en France.
 
© Rémi Fonters
© Rémi Fonters


A Grenoble, une association a répertorié pas moins de 37 individus, dans le centre de la ville et dans certains quartiers ( La capuche, les Eaux-claires et la Préfecture).

Ce petit lézard, aux allures de dinosaure, est un véritable insecticide naturel et se régale la nuit, autour des points lumineux et autres lampadaires, qui attirent ses proies favorites, moustiques, mouches et autres papillons.

Cerise sur le gecko, le tarente a un point commun avec la cigale, elle chante !
 
la tarente de Maurétanie




 

Sur le même sujet

Archives : les 20 ans du classement du Vieux-Lyon

Les + Lus