Ce samedi 11 août, une centaine de militants du groupe d'extrême-droite "Génération identitaire" s'est réunie devant le palais de justice de Grenoble. Officiellement organisée en soutien à Adrien Pérez, la manifestation a été dénoncée par les proches du jeune homme tué à la sortie d'une discothèque.

Quelques heures après un rassemblement du groupuscule "Génération Identitaire", les proches d'Adrien Perez ont tenu à rappeler qu'ils s'opposaient à toute forme de récupération politique. Le mouvement d'extrême-droite s'est, en effet, réuni ce samedi 11 août devant le Palais de Justice de Grenoble. Une centaine de jeunes militants avaient fait le déplacement. 

Une action organisée "à l'insu des parents d'Adrien" selon leur avocat, Maître Denis Dreyfus. Et d'ajouter : "La famille d’Adrien s’érige contre toute récupération politique du drame qu’elle vit. En aucun cas le beau visage d’Adrien ne saurait devenir l’étendard de la haine et du racisme". 

Un message très clair pour tenter de répondre aux flots de commentaires qui inondent les réseaux sociaux. Sur les sites d'extrême droite mais aussi sur Twitter où les réactions s'accumulent depuis la mort tragique du jeune homme, mortellement agressé par trois jeunes à la sortie d'une boîte de nuit de Meylan, dans la périphérie de Grenoble, alors qu'il venait en aide à des amis.