Grenoble : il tente de jeter une banderole sur le câble du téléphérique, une dizaine de personnes bloquées

Publié le
Écrit par M.D.
Une dizaine de personnes se sont retrouvées bloquées dans le téléphérique de Grenoble après qu'un individu a jeté une banderole sur le câble. (Illustration)
Une dizaine de personnes se sont retrouvées bloquées dans le téléphérique de Grenoble après qu'un individu a jeté une banderole sur le câble. (Illustration) © FRANCK MEDAN / WOSTOK PRESS / MAXPPP

Un individu a jeté une banderole sur le câble du téléphérique de la Bastille à Grenoble ce mercredi à la mi-journée, provoquant son arrêt pendant plusieurs dizaines de minutes. L'auteur a été interpellé par les forces de l'ordre.

Le téléphérique de la Bastille à l'arrêt pendant près d'une demi-heure avec une dizaine de personnes bloquées à son bord. Le fonctionnement des bulles de Grenoble a été perturbé mercredi 24 novembre par un individu qui a tenté de lancer une banderole sur le câble de l'appareil.

L'individu de 34 ans serait monté sur un pylône du téléphérique pour essayer de lancer sa bannière en tissu au beau milieu du parcours. Son intrusion a provoqué l'arrêt de la machinerie du téléphérique aux environs de 11h15. Seule une phrase figurait sur sa banderole : "Libre comme le vent, j'ai repris ma liberté".

Garde à vue pour l'auteur

Toutes les cabines ont été bloquées, à la montée comme à la descente, avec plus d'une dizaine de personnes à leur bord, selon la police. Elles ont pu reprendre leur fonctionnement près d'une demi-heure plus tard. Si quelques dégâts ont été constatés sur le pylône, ils restent sans danger pour la sécurité de l'installation.

Quant à l'auteur des faits, il a été interpellé par la police et placé en garde à vue pour "dégradation de biens publics". Ses motivations ne sont pas encore connues.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.