• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grenoble. Insultes, menaces et mâchoire fracturée pour une place de stationnement

Trois personnes ont été placées en garde à vue ce mercredi pour être entendues sur cette affaire / © France 3 Alpes
Trois personnes ont été placées en garde à vue ce mercredi pour être entendues sur cette affaire / © France 3 Alpes

Trois personnes ont été placées en garde à vue ce mercredi 7 novembre 2018 à Grenoble dans le cadre d’une affaire de violences qui remonte à fin septembre. Un différent autour d’une place de stationnement avait dégénéré devant une école.
 

Par AH

Tout a commencé le 24 septembre dernier au moment de la sortie de l’école. Une femme et un homme se disputent une place de stationnement.

Et le ton monte rapidement.

Selon la victime présumée, la femme aurait traité son fils autiste de « mongol » avant d’appeler son mari en renfort.

Ce dernier serait arrivé devant l’école accompagné de son frère. Ils s’en seraient pris violemment à la victime, lui assénant plusieurs coups de poing. La victime s’en sortira avec une mâchoire fracturée et 15 jours d’ITT selon une source policière. 

La femme, son époux et le frère de ce dernier ont été convoqués à l’hôtel de police ce mercredi pour être entendus.

La femme a reconnu avoir appelé son mari, parce qu’elle avait eu peur de la victime. Elle accuse ce dernier d’avoir menacé de lui "mettre un coup de fusil dans la bouche".

Mais nie en revanche avoir insulté le jeune autiste.

Les deux frères ont admis avoir mis des coups à la victime, mais « pour se défendre ». 

Dans cette affaire, seuls les deux frères seront finalement poursuivis pour violences en réunion. Ils sont convoqués au tribunal le 3 avril 2019.


 

Sur le même sujet

Insécurité : la circulation du tram de Clermont-Ferrand perturbée

Les + Lus