• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grenoble : une élève du lycée Mounier réalise un clip pour dénoncer l'agression d'un professeur

Bérénice Kouamela a réalisé un clip pour dénoncer l'agression d'un professeur du lycée Mounier. / © Bérénice-Think2Act - YouTube
Bérénice Kouamela a réalisé un clip pour dénoncer l'agression d'un professeur du lycée Mounier. / © Bérénice-Think2Act - YouTube

Une lycéenne de 17 ans a écrit une chanson et réalisé un clip pour exprimer son soutien au professeur violemment agressé à la sortie du lycée Mounier à Grenoble vendredi 8 février.

Par MF

Bérénice Kouamela est élève en Terminale littéraire au lycée Mounier, à Grenoble. Lorsqu'un professeur de lettres a été roué de coups par plusieurs individus encagoulés en sortant de l'établissement vendredi 8 février, elle a été "très choquée".

"Je ne le connais pas personnellement, mais on s'est tous sentis concernés par ce qui s'est passé. J'étais en colère." Le week-end passe mais la colère ne passe pas. Lundi, elle décide donc d'écrire un texte. Il commence avec ces mots :
 

Face à la violence je veux sortir de mon silence
Vendredi 8 février un homme sans défense est agressé
Il voulait rentrer chez lui
Mais à la sortie du lycée tout a basculé


Bérénice enregistre alors une chanson, qui a été diffusée sur haut-parleurs mercredi lors d'un rassemblement de soutien au professeur de lettres devant l'établissement. Dans la foulée, elle tourne un clip vidéo, qu'elle publie sur sa chaîne YouTube.
 


Un moyen d'exprimer sa colère et son soutien au professeur. "C'est aussi un message de paix", dit elle, "parce que ça pourrait être facile de tomber dans la haine".

Dans les ténèbres de ma colère
La pénombre de mon atmosphère
J'aperçois l'ombre d'une lumière
Peut-être puis-je contribuer
A mettre fin à ce tonnerre


Dans cette affaire, trois mineurs âgés de 15 à 17 ans ont été mis en examen vendredi. L'instigateur aurait voulu se venger d'avoir été exclu de l'établissement.

Voir le reportage de JC. Pain / F.Ceroni / A.Kebabti
 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Drôme : la détresse des arboriculteurs et viticulteurs 

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer