Grenoble : le meurtrier présumé de Grégory Baharizadeh, tué pour un mauvais regard, jugé ce lundi

Le procès du jeune homme accusé d’avoir tué Grégory Baharizadeh en novembre 2015 s'ouvre ce lundi devant la cour d'assises des mineurs de l'Isère.

© France 3 Alpes
Un jeune homme est jugé à partir de ce lundi devant la cour d'assises des mineurs de l'Isère pour le meurtre de Grégory Baharizadeh le 5 novembre 2015. Le meurtrier présumé, âgé de 16 ans au moment des faits devra expliquer devant la justice pourquoi il a poignardé mortellement un jeune automobiliste dont il avait croisé le regard, à Echirolles.

Poignardé pour un mauvais regard


Ce jour-là, l'adolescent quitte son domicile après une violente dispute avec sa mère, au cours de laquelle il a même éclaté une vitre avec un coup de poing. Alors qu'il remonte l'avenue Grugliasco, il croise le chemin de Grégory Baharizadeh, un jeune homme de 18 ans sans histoire arrêté à un feu rouge.

Après une brève altercation et quelques mots échangés, l'adolescent sort un couteau de son survêtement et touche Grégory à la carotide à plusieurs reprises. Il décède sur place, sous les yeux de nombreux témoins.

durée de la vidéo: 01 min 14
Grenoble : le meurtrier présumé de Grégory Baharizadeh, tué pour un mauvais regard, jugé ce lundi ©France 3 Alpes


Le 11 novembre 2015, six jours plus tard, une marche blanche organisée en sa mémoire réunit plus de 5000 personnes.


Deux semaines plus tard, un adolescent était interpellé, identifié par son ADN à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Il revient d’Algérie où il s’était enfui après le drame. 


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter