Grenoble : la police adopte une chienne abandonnée

Oméga a intégré les rangs de la brigade canine de Grenoble en septembre. / © France 3 Alpes
Oméga a intégré les rangs de la brigade canine de Grenoble en septembre. / © France 3 Alpes

Oméga, une femelle berger belge malinois de 18 mois, avait été laissée en pleine nature, attachée à un poteau en juin dernier. Elle a trouvé un nouveau chez elle au sein de la brigade canine de la police nationale à Grenoble, et est spécialisée dans la recherche de supéfiants et de billets.

Par T.H. avec Xavier Schmitt

Quel plus beau cadeau de Noël qu'une nouvelle maison. Oméga, une jeune chienne de 18 mois, a trouvé un foyer au sein de la brigade canine de la police nationale à Grenoble. Sa mission : trouver des stupéfiants et des billets de banque cachés. En mars dernier, elle avait pourtant été abandonnée, attachée à un poteau, en pleine nature par ses anciens propriétaires. 
 

Comme 90% des chiens policiers, Oméga est une chienne berger belge malinois. Recueillie par la fourrière, elle a rapidement intéressé les forces de l'ordre. Après avoir passé une série de tests, elle a suivi un stage de trois mois au centre régional de formation des unités cynophiles à Lyon, puis s'est habituée pendant un mois au contact de ses maîtres à la brigade canine de Grenoble.

"C'est comme un gosse, explique Gaël Hucteau, brigadier chef. Elle nous obéit au doigt et à l'oeil, et on a une bonne complicité. L'objectif, c'est de jouer avec elle." Un jeu très utile. Depuis son entrée officielle à la police, Oméga a permis la saisie de 250 000 euros en liquide et 8 kilogrammes de stupéfiants. 
 

Un deuxième chien début 2020


"Pour la recherche, il faut des chiens très sociables, parce qu'on travaille dans des environnements avec des gens", notamment des perquisitions ou des inspections de parties communes, selon Yvan Ilpide, major de la brigade canine. A l'inverse, "les chiens à caractère, qui n'ont peur de rien" sont à la tâche pour les patrouilles, "des situations difficiles, et parfois même dangereuses".
Oméga et le major Yvan Ilpide. / © France 3 Alpes
Oméga et le major Yvan Ilpide. / © France 3 Alpes
Un nouveau chien de recherche fera son entrée dans la brigade canine, accompagné de deux policiers supplémentaires, début 2020.
 

Les chiens sont en effet dotés d'un odorat 20 000 fois plus développé que celui des humains. De quoi sentir de la drogue, mais aussi l'odeur ténue de l'encre utilisée pour l'impression des billets de banque.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus