Grenoble : reprise par un ancien d’Amazon, Arthaud lance Lireka, une librairie en ligne qui livre gratuitement

La librairie grenobloise Arthaud lance Lireka, une plateforme de vente en ligne de livres à livraison gratuite partout dans le monde avec un contenu éditorial, des conseils de libraires et des avis de lecteurs.

C'est la nouveauté de la rentrée : quand l'institution grenobloise Arthaud, installée dans le centre-ville depuis le 19ème siècle se lance dans le virtuel, c'est une révolution, en tout cas un sacré défi face aux mammouths de la concurrence tel Amazon ou la Fnac.


Il y a un an, la librairie était reprise par Marc Bordier, un transfuge d'Amazon : "j'ai eu un coup de cœur pour le lieu, un immeuble du 16e siècle, l'équipe des passionnés et l'histoire de la librairie." Marc Bordier a travaillé 11 ans chez le géant du numérique de 2011 à 2018 où il a terminé responsable de la catégorie livres pour la France.

 

Lireka, c'est quoi ?

Pendant la pandémie, le secteur a dû se réinventer, se développer et s'ouvrir sur la vente en ligne et le numérique. Aujourd'hui, la librairie lance Lireka, un site qui propose partout dans le monde un million de livres en livraison gratuite pour des lecteurs francophones.

 

Amazon, la Fnac, quelle différence avec les géants du secteur ?



"Cette librairie universelle, faite par des amoureux du livre pour des amoureux du livre, propose un contenu éditorial, des conseils de libraires, bien sûr des avis de lecteurs, des vidéos à la différence des grandes plateformes du secteur qui deviennent de plus en plus des galeries commerciales en reléguant le livre à l'arrière-plan", explique Marc Bordier.

 

Le virtuel c'est compatible avec le réel ?

"Non, la librairie traditionnelle et la librairie virtuelle ne sont pas opposées, elles sont complémentaires. Ici, à Arthaud, on a un lieu convivial où l'on peut flâner, échanger, rencontrer des auteurs. En ligne, on peut commander si on est à l'étranger, loin de tout, de quoi lire et se cultiver."

Il y a 240 millions d'expatriés francophones dans le monde, sans parler de lecteurs installés dans des régions isolées et loin de toute librairie.

"Les vrais amoureux du livre, quand ils commandent sur Amazon, ils le font avec un brin de mauvaise conscience et parce qu'il n'y a pas d'alternative."

La librairie Arthaud dispose par ailleurs d'un site propre où l'on peut commander, réserver ses livres et découvrir des critiques écrites par les libraires.

Son stock est passé de 60 000 à 80 000 livres proposés à la vente. L'objectif est d'atteindre les 100 000 ouvrages disponibles sur place pour renforcer sa place parmi les librairies indépendantes. 

En vidéo le reportage de Jean-Christophe Pain et Damien Borelly

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture internet économie