• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grenoble : le responsable d'un magasin roué de coups par deux adolescents

Photo d'illustration. / © VALLAURI Nicolas / MAXPPP
Photo d'illustration. / © VALLAURI Nicolas / MAXPPP

Le responsable d'un magasin et un vigile ont été roués de coups par deux jeunes de 17 ans, samedi 8 juin à Grenoble. Les mis en cause auraient tenté de voler une bouteille avant de menacer et frapper les deux hommes qui tentaient de les en empêcher.

Par M.D.

Deux adolescents de 17 ans ont été mis en examen pour "violences volontaires avec arme en réunion" après avoir agressé un vigile et un responsable de magasin à Grenoble. Les faits, datant du 8 juin, se sont déroulés dans un magasin près du parc Paul-Mistral.

Les deux mis en cause sont surpris par le directeur du commerce en train dissimuler une bouteille dans leur veste. Et quand le responsable leur demande de payer l'objet du délit, l'un des deux adolescents devient "très agressif" et un vigile arrive pour les maîtriser. Mais le jeune garçon sort un couteau et tente de poignarder le responsable à deux reprises.

Puis il donne un coup de tête à l’agent de sécurité, fait chuter le responsable au sol et le frappe sur tout le corps. Au même moment, le second mis en cause rejoint le premier, sort une arme de poing et menace les deux hommes. Les agents de sécurité les laissent alors partir.

 

Armes, drogue, ivresse...


Alertée par les vigiles du commerce, une patrouille de service général de nuit appréhende finalement les deux individus. En les voyant arriver, le premier se débarrasse d'un couteau de cuisine et le second est trouvé porteur d'une réplique Airsoft de pistolet automatique et de 3,5 grammes de résine de cannabis. Tous deux sont en état d'ivresse.

Entendus en garde à vue, les mis en cause expliquent avoir été agressé par l'agent de sécurité et le gérant sans raisons particulières, indique une source policière. Et l'adolescent au pistolet affirme ne pas avoir sorti son arme, juste avoir fait semblant de le prendre pour intimider l'agent et le gérant.

Les deux victimes de l'agression se voient délivrer respectivement 5 et 3 jours d’ITT. Les deux mis en cause seront tous deux convoqués devant un officier de police judiciaire pour répondre des faits dont ils sont accusés, le 27 septembre pour le premier et le 1er octobre pour le second.

 

Sur le même sujet

Soupçons de trucage : le club de Grenoble répond

Les + Lus