• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Grenoble, SOS médecins tire la sonnette d'alarme

Les trente médecins de SOS médecins à Grenoble protestent suite à l'annonce de la suppression de certaines primes allouées par l'Agence régionale de santé lors des visites à domicile. 

Par C.C

A Grenoble, SOS médecins fonctionne 24h/24 et 7 jours sur 7. Outre des consultations médicales traditionnelles dans la journée au centre situé à Echirolles, les médecins effectuent de nombreuses visites à domiciles pour les patients ne pouvant se déplacer (personnes âgées, handicapées, dont l'état de santé empêche le déplacement etc.) 

Depuis lundi 12 février, les trente médecins ont cependant décidé d'arrêter la plupart de ces visites à domicile pour se consacrer aux consultations en cabinet. Pour eux, c'est une façon de protester suite à l'annonce de la suppression de certaines primes par l'Agence régionale de santé. 

"C'est une non reconnaissance de notre travail"


Quand un médecin traitant se rend exceptionnellement au domicile de son patient, la consultation , qui normalement coûte 35 euros, est majorée pour pallier au déplacement. "A SOS médecins, nous n'avons pas cette majoration.  A la place, nous touchons des primes quand nous nous rendons en zones difficiles et nous avons certaines aides fiscales. Certains soins sont en effet defiscalisés", rappelle Richard Langlois. "La semaine dernière, l'ARS nous a annoncé que ces primes et ces aides fiscales allaient être supprimés ! Sur le plan financier, c'est presque symbolique, mais cela montre vraiment que notre travail n'est pas reconnu."

Par ailleurs, pour le médecin, cette décision remet en cause "le modèle économique de SOS médecins". Lors d'une journée de travail, les médecins de l'association travaillent environ un tiers du temps en consultation, au centre d'Echirolles, et deux tiers du temps en visite. "Comme tous médecins généralistes, nous effectuons, en moyenne, 4 consultations par heure soit un revenu brut de 75 à 125 euros par heure. En visite, nous effectuons en moyenne un acte par heure soit 35 euros brut par heure (en gros un smic horaire net)." explique Romain Varnier, président SOS médecins Grenoble dans une lettre ouverte. "Nous pouvions continuer à effectuer les visites à domicile grâce à nos revenus des consultations en cabinet et grâce à ces "carottes" fiscales et grâce à nos consultations en cabinet. Mais leur suppression nous incitent juste à rester au centre de consultation et à ne plus effectuer de visites", ​ajoute Richard Langlois.

78 visites par jour


Les chiffres sont impressionnants. En 2017, le centre de SOS médecins a reçu 91 450 appels, 55 327 consultations ont été réalisées au cabinet et les médecins ont effectué environ 28 607 visites à domicile, soit, 78 visites par jour. 


Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus