A Grenoble, une start-up transforme votre voiture thermique en voiture électrique

Une jeune entreprise grenobloise s'est lancée en 2018 dans la conversion de voitures thermiques en voitures électriques. L'initiative séduit de plus en plus, d'autant que la législation devrait bientôt être propice à ce type de transformation.

Cette Renault Clio Diesel possède désormais un moteur électrique.
Cette Renault Clio Diesel possède désormais un moteur électrique. © France 2
"Ne changez plus de voiture, changez le moteur !" C'est la devise de la jeune start-up grenobloise Phoenix Mobility, qui s'est lancé en 2018 sous l'impulsion d'étudiants d'une école d'ingénieurs de la commune iséroise. Avec un objectif : transformer les moteurs thermiques - essence et diesel - en moteurs électriques. 

La différence est énorme : pas un bruit ou presque depuis cette Clio Diesel testée. Le moteur thermique a été retiré et remplacé par une propulsion électrique. Il n'y a pas de passage à la pompe, la prise électrique étant cachée dans la trappe à essence. Comptez quatre heures de charge. "En ville, l'autonomie est de 200 kilomètres", précise Raphaël Heches, cofondateur de l'entreprise.
 

Ils se sont testés sur des 4x4 au Kenya


L'idée est venue en école d'ingénieur à Grenoble. Les étudiants se sont d'abord testés sur des 4x4 au Kenya avant d'en faire de même en France. L'expérience est concluante : "On a 6 000 demandes de devis en cours, et on en a des nouvelles tous les jours", confie Sylvain Deplace, autre fondateur.

D'autant que le climat est propice à leur développement. La France vient de soumettre un texte à la Commission européenne pour faciliter la conversion de ces véhicules, ce qui n'était pas le cas auparavant. Tous les véhicules de plus de cinq ans pourraient passer à l'électrique sans l'accord du constructeur si la "loi mobilité" passe. 
 

100 000 conversions d'ici 2024


Ils ont pour objectif de convertir quelque 1 000 voitures en France dès cette année 2020, 100 000 d'ici 2024. Le délai de transformation devrait être raccourci : plusieurs semaines actuellement, 24 heures bientôt. Coût de l'opération : 15 000 euros. Une somme amortie en 6-7 ans en parcourant environ 14 000 kilomètres en moyenne par an. En cas d'explosion de la demande, le coût pourrait bientôt passer sous les 10 000 euros. 
 
A Grenoble, une start-up transforme votre voiture thermique en voiture électrique


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation économie écologie environnement entreprises transports