VIDÉO. Un an après la mort d'Adam et Fatih : "les familles veulent la vérité"

Un après la mort d’Adam et Fatih, deux jeunes originaires du quartier Mistral décédés dans un accident après une course-poursuite, un tournoi de football était organisé ce 1er mars à l’initiative des familles pour leur rendre hommage. L'enquête sur les faits est toujours en cours.
Quelques jours après la mort d'Adam et Fatih, un appel à témoin avait été lancé autour du lieu de l'accident, ici le 20 mars 2019.
Quelques jours après la mort d'Adam et Fatih, un appel à témoin avait été lancé autour du lieu de l'accident, ici le 20 mars 2019. © Etienne Bouy/Le Dauphiné/MAXPPP
10 équipes iséroises venues de Gières, Moirans, Voiron, Grenoble et Saint-Ismier ont participé au « Challenge Adam et Fatih » organisé dimanche 1er mars au stade Vaucanson dans le quartier Mistral à Grenoble. Un hommage voulu par les familles des deux jeunes. Amateurs de football, ils ont joué pour le club du FC Mistral.
 
durée de la vidéo: 03 min 29
Tournoi de foot en hommage à Fathi et Adam ©DR



C’est de ce quartier qu’étaient originaires Adam Soli et Fatih Karakus, 17 et 19 ans, décédés il y a tout juste un an après une course-poursuite avec la police dont les circonstances exactes restent floues.
   

Le point sur l’affaire

Le 2 mars 2019, alors qu’ils circulaient sans casque sur un scooter qui aurait été volé, les deux jeunes, poursuivis par la police, ont percuté un car sur la bretelle de sortie de l’A480 à hauteur de Seyssinet-Pariset. Une enquête est toujours en cours. 

"Les familles veulent la vérité" 

Me Bozzarelli, avocat de la famille de Fatih


Interrogé ce matin, Me Bozzarelli, avocat de la famille de Fatih, espère qu’un procès aura lieu : "Les familles veulent la vérité, savoir ce qui s’est réellement passé". Pour qu’un jugement ait lieu, il faudrait démontrer une faute, ce qui n’est pas le cas pour l’instant : "On sait qu’il n’y a pas eu de collision entre le scooter et le véhicule de police" précise l’avocat.

"La question qui va se poser (…) c’est de savoir si deux jeunes qui ne présentent pas a priori de caractère de dangerosité sur un scooter doivent être pris en chasse par un véhicule de police", rappelle Me Bozzarelli.

Avant la poursuite, le même scooter avait été repéré dans l’après-midi en train de faire des rodéos en ville, mais l’avocat affirme qu'Adam et Fatih n’étaient pas sur le scooter : "Fatih a été vu à son travail à ce moment là".

Le parquet quant à lui n’a pas communiqué de nouveaux éléments sur l’affaire.
  

 
durée de la vidéo: 01 min 37
Adam et Fatih, un an après
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football société