Grenoble : une croix gammée taguée sur une plaque commémorative, "un acte intolérable" réagit le Crif

Publié le

Une croix gammée a été inscrite et découverte sur une plaque commémorative du centre-ville de Grenoble, ce mardi 22 mars. Pour le président du Crif, cet acte traduit "une augmentation" des actes antisémites.

Une croix gammée a été découverte, ce mardi 22 mars, sur une plaque commémorative du centre-ville de Grenoble. Située rue Jean-Jacques Rousseau, la plaque rend hommage à deux héros de la Résistance, Marianne Cohn et Ernest Lambert, assassinés par les nazis en 1944.

L'inscription semble avoir été effectuée au marqueur noir et s'étend sur 5 cm en bas à gauche de la plaque. La police a effectué les premières constatations en milieu d'après-midi ce mardi, vers 16h15. Les services de l'identité judiciaire ont également été appelés sur place. Le nettoyage par les services municipaux a été demandé dans les plus brefs délais.

"Une politique plus ciblée"

"On constate une augmentation de ces faits en France, ces derniers temps. On peut s'en inquiéter. Cela traduit les limites de la politique en la matière", a réagi Hervé Gerbi, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) Grenoble-Dauphiné.

Il poursuit : "Nous demandons une politique plus ciblée. L'antisémitisme n'est pas un racisme ordinaire. Il y a quelque chose de sous-jacent dans ces actes. Nous voulons donc des moyens supplémentaires pour y faire face."

Pour le président du Crif, les services de la justice et de la ville ont su réagir à temps : "Cela montre une détermination à Grenoble pour lutter contre ces actes."