• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le Grésivaudan rejoint le SMTC : ce qui va changer dans les transports en commun autour de Grenoble

Un bus de la SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun de l'agglomération grenobloise). / © France 3 Alpes
Un bus de la SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun de l'agglomération grenobloise). / © France 3 Alpes

La vallée du Grésivaudan (Isère) intègre officiellement le SMTC, gestionnaire des transports en commun dans l'agglomération de Grenoble. Certaines lignes vont donc être remaniées ou créées d'ici le 1er janvier 2020. Voici ce qui va changer dans la métropole.

Par M.D.

Après TouGo, place au SMTC dans le Grésivaudan. La vallée va rejoindre le Syndicat mixte des transports en commun de l'agglomération grenobloise dès le 1er janvier 2020 après l'adoption à l'unanimité de cette proposition lors du comité syndical de l’instance de transports, jeudi 11 juillet.
 

L'actuel réseau de transport ne faisait pas que des heureux dans le Grésivaudan. Et avec ce changement d'instance, certaines lignes vont être revues, allongées ou modifiées dans l'agglomération de Grenoble. Ce qui va amener à la création d'un nouveau "grand syndicat des mobilités" dès 2022. On vous détaille ce qui va changer dans les mois à venir.

 

Allongement de la Chrono 1, création d'une nouvelle ligne...


C'est la première mesure qui va accompagner l'entrée du Grésivaudan dans le SMTC : le prolongement de la ligne de bus Chrono 1 jusqu'au pôle d’échanges "Pré de l’Eau" à Montbonnot. L'objectif est "d’améliorer la desserte en transports collectifs de la technopole d’Inovallée" où travaillent 1 200 personnes, indique le gestionnaire. La date exacte n'a pas encore été précisée mais il s'agit d'un projet "à court terme" pour une mise en oeuvre en 2021.

Deux projets sont également à l'étude pour améliorer la desserte de la centralité nord-est. D'abord, un bus à haut niveau de service (BHNS) va relier Grenoble, La Tronche, Meylan et Montbonnot. Cette nouvelle ligne comprendrait "un matériel roulant innovant, capacitaire et à faible niveau d’émission, sur des amplitudes horaires étendues, et cadencés à de fortes fréquences", explique le SMTC, ajoutant que "plusieurs variantes de tracé, d’exploitation et de motorisation ont été étudiées".

Et second projet à l'étude : la création d’un pôle d'échanges (PEM) à La Tronche. Nommé "Charmeyran", il devrait permettre aux voyageurs du réseau d'effectuer des correspondances entre le tramway B, les cars express, le bus Chrono 1 et le futur BHNS. Quant à la structure, rien n'est encore arrêté : "plusieurs scénarios d’aménagement se dessinent".

 

Une consultation avec les usagers


En prévision du remaniement des lignes, le SMTC va organiser une consultation avec les voyageurs pour que le projet "réponde pleinement aux attentes des usagers actuels et futurs". Mais d'abord, un processus de concertation préalable va se dérouler entre les mois de septembre et d’octobre 2019.

Pour y participer, vous pourrez vous rendre dans les mairies de Grenoble, La Tronche et Meylan et au siège du SMTC afin d'avoir accès aux dossiers de concertation et aux registres d’expression. Des informations vont également être mises en ligne sur le site internet du SMTC et sur la plateforme numérique de la Métropole où il sera possible de s'exprimer.

A noter que les usagers peuvent aussi envoyer un courrier au président du SMTC (3 rue Malakoff, 38000 Grenoble) en précisant en objet : "Concertation préalable création BHNS Grenoble – Montbonnot et PEM Charmeyran". Et pour finir, au moins trois réunions publiques vont être organisées.

 

Sur le même sujet

Non au compteur Linky

Les + Lus