Hockey sur glace : la finale de Ligue Magnus entre Grenoble et Rouen arrêtée à cause d'un problème de glace, ce qu'il s'est passé

Le match 3 de la finale du Championnat de France de hockey sur glace, entre les Dragons de Rouen et les Brûleurs de Loups de Grenoble, a été interrompu à cause d'un problème de glace. La fin de la rencontre a été reportée au lundi 10 avril. Voici les détails de ce report inédit.

Problème de glace pour une finale de hockey sur glace. Le match 3 de la finale de la Ligue Magnus opposant Grenoble à Rouen, ce samedi 8 avril à la patinoire de l'Ile Lacroix à Rouen, a été reporté à lundi (16h15) en raison d'un problème de glace survenu après 15 minutes de jeu dans le premier tiers-temps.

Le score était de 0-0. La rencontre était disputée entre les deux finalistes avec des occasions de chaque côté. Mais précisément 4 minutes et 13 secondes avant la pause, les arbitres ont décidé d'un arrêt de jeu. Le quatuor a alors analysé, pendant de longues minutes, une zone de la patinoire située en milieu de terrain.

Toute l'attention s'est portée sur plusieurs trous formés par les patins. Le corps arbitral a alors fait rentrer les joueurs au vestiaire au bout de quelques secondes, en expliquant que la deuxième période sera jouée dans la foulée du premier tiers-temps. Rien ne laissait donc envisager un report du match.

"Ça ne prend pas"

Pendant la pause, la surfaceuse est passée à plusieurs reprises sous les yeux du public. Après cinq minutes, le corps arbitral est de nouveau rentré sur la patinoire. Mais, la situation est allée de mal en pis. "Il y a un mètre carré sans glace", pouvait-on entendre à travers les micros dont sont équipés les arbitres.

Ces derniers ont alors essayé de boucher les trous avec de la glace avant de raboter la surface. Un technicien a ensuite essayé de geler la zone à l'aide d'un extincteur, une technique parfois utilisée en hockey. "Ça ne prend pas, expliquait alors un des arbitres sur la glace. On sent les bâches de la pub (disposées sous la glace)."

Philippe Lacarrière, légende du hockey français, s'est alors invité sur la glace pour juger de lui-même. Pour lui comme pour les arbitres : impossible de reprendre la partie. Après une vingtaine de minutes d'interruption, la Fédération a alors acté l'inévitable et a reporté la fin de ce match 3 à lundi (16h15).

Comme prévu, le match 4 doit se tenir ce dimanche à 17h30. Grenoble mène toujours la série 2 à 0 (au meilleur des sept matches) après ses deux victoires obtenues les 4 et 5 avril sur sa glace de Polesud (8-2, 2-0).