Incendie de l'entreprise Richardson à Grenoble : des dégâts colossaux, et un site toujours sous extrême surveillance

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Guyader avec Adelys Olivier
Le site est toujours ce dimanche 21 novembre sous extrême surveillance
Le site est toujours ce dimanche 21 novembre sous extrême surveillance © Dominique Bourget France 3 Alpes

La tâche est rude pour les pompiers qui ont combattu les flammes, surveillé le site cette nuit et encore ce dimanche 21 novembre. Leur plus grande crainte: que les bouteilles de gaz entreposées par l'entreprise n'explosent. L'enquête est en cours. Le feu serait parti du camp de Roms voisin

durée de la vidéo: 00 min 30
De nombreux pompiers toujours sur site ©France 3 Alpes

Un impressionnant panache de fumée s'était déployé ce samedi 20 novembre dans le ciel de l'agglomération grenobloise. L'alerte avait été donnée peu après 15 heures. Un périmètre de sécurité avait été établi  tout autour de la zone avec une interdiction de circuler pour les piétons et les voitures car les pompiers craignaient plus que tout une explosion en raison de présence de bouteilles de gaz.

 

Au plus fort de l'incendie, près de 80 soldats du feu ont été engagés avec des véhicules pour la logistique et la sécurité. Un fourgon pour les risques technologiques a été également mobilisé

Un site sous haute surveillance et un travail délicat pour les pompiers

Tout un bâtiment de l'entreprise Richardson de 2500 m2 est entièrement détruit, un autre de 4000 m2 a pu être préservé grâce aux efforts des soldats du feu. L'un d'entre eux a été légèrement blessé à l'épaule.

Pour autant, la tâche des pompiers n'était pas terminée car après la maitrise des flammes, une procédure de surveillance pour la phase de refroidissement notamment des bouteilles de gaz devait être mise en place tout au long de la nuit, avec le maintien d'un dispositif hydraulique. Et ce matin encore ils étaient nombreux sur le site où de nombreuses fumées se dégageaient encore. Toutes les deux heures, ils doivent asperger d'eau et "noyer" les fumerolles, dans un environnement instable.

L'enquête ne fait que commencer, et devra éclaircir les circonstances précises dans lesquelles l'incendie, extrêment violent s'est déclenché. Les gens du voyage ont été hébergés provisoirement dans un gymnase.

Quant au personnel de la société, une quizaine des  soixante-dix employés se retrouvent au chômage technique. Seule la partie de l'entreprise, réservée à l'accueil ddes clients est intacte et devrait être ouverte demain lundi.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.