Isère : ce que l'on sait de la série d'incendies qui ont touché plusieurs lignes électriques à haute tension dans le Grésivaudan

Publié le Mis à jour le
Écrit par Guillaume Gorgeu avec Antoine Belhassen

Dans la nuit du 4 au 5 avril 2022 vers 00h45, des câbles électriques de haute tension étaient détruits au niveau du pont de la D10 traversant l'Isère sur le secteur de Brignoud (38). Des dégradations qui font écho à celles commises dans la nuit du 3 au 4 avril 2022 vers 02h00, dans la commune voisine à Froges, sur le site RTE. Voici ce que l'on sait.

Plusieurs incendies ont été commis entre le 3 et le 5 avril 2022, dans le secteur du Grésivaudan. Des dégradations sur un site RTE et des câbles électriques. Voici ce que l’on sait.

L'incendie a dégradé 9 câbles électriques

Ce mardi 5 avril 2022, à 1h44, un incendie de câbles électriques s'est déclaré sous le pont de Brignoud qui enjambe l’Isère entre Villard-Bonnot et Crolles. Huit lignes 20.000 volts et une ligne 225.000 volts ont pris feu. Les pompiers sont intervenus toute la nuit pour maîtriser les flammes. Ce mardi matin, de la fumée se dégageait encore des câbles dégradés. 

Un périmètre de sécurité a été instauré afin de prévenir tout risque pour les populations ou l’environnement. Les pompiers ont éteint le feu en cours de journée.

Plus de 5000 clients, dont des entreprises, privés d'électricité au plus fort de l'incendie

Ces dégradations ont eu pour conséquence des coupures d'électricité chez 5539 clients. La plupart ont pu être raccordés avant 6h30. À 8h, ils étaient encore 350 clients sans électricité, essentiellement des entreprises du secteur dont la STMicroelectronics et la SOITEC. Si le montant total du préjudice n'est pas encore connu, il pourrait se monter à plusieurs dizaines de millions d'euros.

L'incendie a également provoqué d'importantes difficultés sur le réseau routier. La D10 est coupée à la circulation de tous les véhicules dans les deux sens. La sortie 24b de l’A41 en direction de Brignoud est fermée. Des déviations ont été mises en place par les RD 523, RD 165, RD 30 et RD 1090 via Le Versoud, Saint-Nazaire-Les-Eymes, Bernin et Crolles.

Un lien avec un autre incendie, l'ultra-gauche suspectée

Selon le procureur de la République, Eric Vaillant, un  "lien" existe avec un autre incendie survenu dans la nuit du 3 au 4 avril. Vers 2 heures du matin, un site RTE de Froges avait été victime de "plusieurs départs de feu" et de dégradations.

Les dégâts ont impacté le réseau de distribution à destination de la société STMicroelectronics. Basée à Crolles, elle est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de puces électroniques. Les enquêteurs y ont découvert des tags et un "symbole anarchiste" accusant l’entreprise d’être un important consommateur d’énergie. Selon le procureur, des activistes d’ultra-gauche sont suspectés. Pour le moment, le parquet n’a fait état d’aucune interpellation.

Des actes fermement condamnés par les élus

Le département de l’Isère et la Communauté de communes du Grésivaudan condamnent "fermement ce nouvel acte criminel", dans un communiqué conjoint publié ce mardi 5 avril.

"La série noire continue en Isère. Depuis 2017, les actes criminels d’incendies se multiplient. Aucun secteur n’est épargné. Il est insupportable que des criminels continuent leurs agissements, s’indigne le président du conseil départemental, Jean-Pierre Barbier. J’en appelle au Gouvernement pour que le Parquet national anti-terroriste se saisisse enfin de cette affaire qui fait suite à une longue liste d’actes terroristes."

"Homme de dialogue, j'ai toujours réfuté toutes formes de violence et souhaite que les auteurs de ces faits soient rapidement retrouvés et sanctionnés", écrit pour sa part Henri Baile, président de la Communauté de communes du Grésivaudan.

Enfin, la députée iséroise Catherine Kamowski (LREM) condamne "avec fermeté cet acte insensé qui a privé, et prive encore d’électricité, de nombreux foyers dans ce secteur". "Cet acte malveillant porte atteinte aussi bien à la vie privée et professionnelle de centaines d’habitants du Grésivaudan. Il s’agit également d’une atteinte au bon déroulement des activités d’entreprises du secteur", explique-t-elle dans un communiqué.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité