Isère : composée de bénévoles, la station de ski du Granier vient d’embaucher son premier salarié

Publié le

Nichée au cœur du massif de la Chartreuse, en Isère, la station du Granier fonctionne grâce à une centaine de bénévoles. Pour la première fois, le domaine associatif a embauché un pisteur-secouriste saisonnier.

La neige est enfin arrivée dans la petite station du Granier en Isère, dont le départ est situé à 1 000 mètres d’altitude. 200 skieurs ont profité des quatre pistes du domaine ce dimanche 22 janvier. "On s'amuse beaucoup ici" affirme l'un des visiteurs, habitué du domaine.

"Avant l’ouverture, nous avons damé les pistes, mis en place les panneaux, les filets ainsi que les matelas afin d’assurer la sécurité des usagers" explique Régis Pin, le directeur de l’exploitation. Depuis 30 ans, ce dernier fait partie de la centaine de bénévoles mobilisés pour faire vivre la station.

Un domaine associatif depuis 2019

Il y a plusieurs années, la station du Granier était menacée de fermeture. Des volontaires ont alors décidé de créer l’association "Les Skieurs du Granier" en 2019. "On était une quinzaine au démarrage et puis ça a pris de l’ampleur" se souvient Damien, l'un des bénévoles. Expert-comptable la semaine, le Savoyard répond présent tous les week-ends.

Ce n’est pas une corvée mais plutôt un plaisir.

Damien, bénévole

à France 3 Alpes.

"On fait tout, on tient les perches, on aménage la piste, on tient un petit snack" explique Laurent, un autre volontaire originaire de la vallée des Entremonts. "J’ai beaucoup reçu de cette station", ajoute-t-il, "mes enfants ont appris à skier ici donc c’est normal pour moi de rendre ce que j’ai reçu".

Presque tous les postes sont occupés par des bénévoles : surveillance des remontées mécaniques, tenue de la caisse, location de ski, damage ou encore entretien des pistes. 10 à 12 personnes sont nécessaires les jours d’ouverture.

D'ailleurs, la station est toujours à la recherche de volontaires. Si cette aventure vous tente, vous pouvez écrire un message à l'adresse suivante : stationdugranier@gmail.com.

Lionel est le seul salarié de la station

Depuis quelques semaines, Lionel a été embauché en tant que pisteur-secouriste, essentiel au fonctionnement de la station. Il est le tout premier salarié du domaine. "Ça fait un peu bizarre, la station ouvre pour me payer" plaisante-t-il, "mais ils ne trouvaient personne et au moins, la station peut ouvrir et les gens peuvent venir skier".

C’est une petite station, pas trop chère. Cela évite de se ruiner quand on débute.

Lionel, pisteur-secouriste salarié

à France 3 Alpes.

Le forfait adulte coûte en effet 11 euros contre 8 euros pour les enfants.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité