Isère : le Géant Casino de Saint-Martin-d'Hères abandonne l'ouverture nocturne “autonome” en semaine

La magasin avait adopté l'ouverture "autonome" certains jours fériés, les dimanches et plusieurs soirs en semaine. / © France 3 Alpes
La magasin avait adopté l'ouverture "autonome" certains jours fériés, les dimanches et plusieurs soirs en semaine. / © France 3 Alpes

Alors que l'ouverture nocturne "autonome" du Géant Casino de Saint-Martin-d'Hères (Isère) avait été mise en place il y a quelques semaines, elle vient de s'arrêter. Les clients n'étaient pas au rendez-vous.

Par Margot Desmas avec Céline Aubert-Egret

La nouvelle avait fait bondir les syndicats. Le 24 décembre, l'enseigne Géant Casino de Saint-Martin-d'Hères (Isère), en banlieue grenobloise, ouvrait pour la première fois à Noël. L'emploi du personnel de grande surface un jour férié toute la journée étant interdit par la loi, c'est grâce à des caisses automatiques que le magasin avait pu accueillir des clients.

Depuis plusieurs semaines déjà, l'enseigne ouvrait de manière "autonome" le dimanche après-midi et trois soirs par semaine de 21h30 à minuit avec le même dispositif. Mais la direction est partiellement revenue sur ces horaires étendus. Le directeur du magasin de Saint-Martin-d'Hères nous annonce que l'ouverture de nuit en semaine a été interrompue au 1er janvier faute de clients, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

"L'ouverture autonome fonctionne très bien le dimanche et les jours fériés, mais l'affluence ne justifiait pas une ouverture autonome du jeudi au samedi jusqu'à minuit", commente Frédéric Jagodzinski, directeur du Géant Casino de Saint-Martin-d'Hères. L'activité sera toutefois maintenue le dimanche après-midi de manière autonome et tous les soirs jusqu'à 21h30 avec du personnel.

 

Les syndicats vent debout


A l'annonce de la mise en place de ces mesures, fin novembre, de nombreux salariés s'y sont opposés. "La suppression des emplois nous fait peur. Les caissières n'ont pas le coeur à l'ouvrage, elles se demandent ce qu'elles vont devenir plus tard", nous confiait une déléguée syndicale SNTA-FO du Casino Saint-Martin-d'Hères il y a quelques semaines. Une manifestation avait été organisée devant l'enseigne pour dénoncer ces horaires étendus.
 


D'après les syndicats, Casino aurait perdu 35% de sa masse salariale, un chiffre que la direction conteste. "On n'a pas du tout intérêt à voir disparaître les postes d'hôte ou hôtesse de caisse. Les collaborateurs sont au centre de nos dispositifs, on a besoin de leur présence de par leur savoir-faire et parce que c'est un contact humain et cela reste très précieux", déclarait Hélène Jadot, directrice des relations presse chez Casino.

Ces ouvertures en horaires exceptionnels avaient remporté un franc succès lors des fêtes de fin d'années avec 800 clients en moyenne les dimanches après-midi à Saint-Martin-d'Hères. Mais les acheteurs n'étaient pas au rendez-vous les soirs de semaine. Il faut dire également que la mesure n'avait pas séduit les élus locaux. La municipalité avait voté, fin décembre, une motion pour s'opposer à ce qu'elle considère comme un contournement de la loi.

Sur le même sujet

Les + Lus