Isère : un suspect arrêté après le meurtre d'une nonagénaire à La Tronche

Un suspect a été interpellé mercredi après le meurtre d'une nonagénaire à La Tronche. Photo d'illustration. / © Guillaume Bonnefont / MAXPPP
Un suspect a été interpellé mercredi après le meurtre d'une nonagénaire à La Tronche. Photo d'illustration. / © Guillaume Bonnefont / MAXPPP

Après la découverte du corps d'une dame de 93 ans le 25 juillet à La Tronche, en Isère, un suspect a été interpellé quatre jours plus tard.

Par Grégory Lespinasse

C'est une sordide histoire de meurtre qui s'est déroulée à La Tronche, en Isère, la semaine dernière.
Le 25 juillet, dans l'après-midi, les services de police de Grenoble intervenaient à La Tronche au domicile d’une vieille dame née en 1925 et dont on était sans nouvelles.
A l'intérieur de la maison, les policiers du commissariat de Grenoble découvraient le corps sans vie de la nonagénaire sous une pile de vêtement.

 

"Je suis partie en vacances pour 3 semaines"


L'histoire aurait pu être celle, banale, d'une triste fin de vie. Mais un message troublant a alerté les enquêteurs.
C'est un proche qui avait donné l'alerte. Et celui-ci avait trouvé sur la porte du domicile de la vieille dame de 93 ans un mot manuscrit indiquant "Je suis partie en vacances pour 3 semaines" alors qu'il n'en était nullement informé.

Le médecin-légiste arrivé sur les lieux constatait que la victime était décédée et avait été étranglée. Ce que confirmait l’autopsie pratiquée le lendemain.

 

Un suspect interpellé


Les investigations menées par la police judiciaire permettaient d’identifier un homme vu à proximité du domicile de la victime et ayant procédé à des achats avec le chéquier de la vieille dame, après la découverte du corps.

Interpellé le 29 juillet en soirée, cet homme de 57 ans, déjà connu de la justice, a été placé en garde à vue pour meurtre. Il a reconnu devant les policiers avoir tué la vieille dame parce qu’elle l’avait surpris en train de la cambrioler. Sa garde à vue était prolongée mardi en fin d’après-midi par le parquet. Il devrait être présenté devant le juge d’instruction ce mercredi et mis en examen pour meurtre sur personne vulnérable. Il encourt la perpétuité.

 

Sur le même sujet

Cérémonie de passation du Drapeau de la Résistance à Oyonnax (Ain)

Les + Lus