Cet article date de plus de 3 ans

Journées européennes du patrimoine : les artisans d'art à l'honneur à Grenoble

Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, l'ancien Palais du Parlement de Grenoble ouvre ses portes au grand public ce week-end. L'occasion de découvrir des métiers d'art méconnus ou en voie de disparition. Quinze artisans d'art y partagent leur savoir-faire. Un patrimoine bien vivant !

Julien Rapin, doreur sur bois, fait partie des quinze artisans en démonstration
Julien Rapin, doreur sur bois, fait partie des quinze artisans en démonstration
Lorsque l'on parle de patrimoine, on pense immédiatement vieilles pierres et monuments historiques. Mais le patrimoine, c'est aussi un savoir-faire bien vivant ! C'est ce que prouvent une quinzaine d'artisans d'art, réunis à l'ancien Palais du Parlement du Dauphiné, à Grenoble, à l'occasion des Journées européennes du patrimoine. 

Luthier, maître verrier, restauratrice de céramiques ou doreur sur bois... Les quinze artisans en démonstration font partie du groupement Artizz, qui travaille depuis 1968 à promouvoir les métiers d'art et perpétuer les savoir-faire.

Le travail de Julien Rapin, doreur sur bois, est à découvrir tout le week-end
Le travail de Julien Rapin, doreur sur bois, est à découvrir tout le week-end © Jean-Christophe Pain / France 3 Alpes

Doreur sur bois, Julien Rapin tient son savoir-faire de son père. Un savoir-faire millénaire qu'il s'amuse à remettre au goût du jour en travaillant sur les objets modernes les plus inattendus, comme des skateboards ou des sonnettes de vélo. 


durée de la vidéo: 01 min 52
Journées européennes du patrimoine à l'ancien palais du parlement de Grenoble

Les démonstrations sont organisées samedi 16 et dimanche 17 septembre de 10h30 à 18h30 à l'ancien Palais de Justice de Grenoble. 

Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, plus de 700 sites isérois ouvrent leurs portes au grand public le temps du week-end. En voici une sélection



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
journées du patrimoine culture patrimoine artisanat économie