"L’écologie doit s’affirmer" : Grenoble accueille la rentrée politique d’EELV

Du 25 au 27 août, les Journées d’Eté des Ecologistes se tiennent en Isère. Les élus et militants EELV font leur rentrée politique près de Grenoble, ville élue capitale verte européenne 2022.

Ce jeudi 25 août, il y a du monde sur le campus de Saint-Martin-d’Hères, près de Grenoble. Plusieurs élus écologistes arrivent en tramway sur le campus, entourés de militants et de journalistes. Le maire de la ville, Eric Piolle est entouré de Julien Bayou, secrétaire national du parti Europe Ecologie Les-Verts (EELV) et de Marine Tondelier, qui fait figure de favorite pour prendre la tête du parti en décembre prochain. Elle est d’ailleurs l’ancienne directrice de campagne d’Eric Piolle lorsqu’il était candidat à la primaire écologiste.

A l’aube d’une refondation

Les écologistes affichent une image d’unité. Il y a quelques jours, Marine Tondelier lançait une tribune destinée à la refondation du parti Europe Ecologie Les-Verts. Eric Piolle a signé cette tribune, comme nous vous l’expliquions dans cet article.

"Il faut s’adapter au changement climatique car il est déjà là" affirme le maire de Grenoble. Pour l’élu, "pragmatisme" et "radicalité" sont les maîtres mots de ces prochaines années. "Pragmatisme car il faut protéger les plus fragiles et faire des choses qui fonctionnent dans notre vie quotidienne, sur le logement, les déplacements, ou encore la santé. Et radicalité parce qu’on voit que même ici, dans la capitale verte de l’Europe nous ne sommes pas encore à la hauteur et pas encore sur la trajectoire de la COP21" explique l'édile.

Il faut encore monter notre niveau d’ambition.

Eric Piolle, maire de Grenoble.

La députée Sandrine Rousseau partage le même avis : "le réchauffement climatique est là et il change nos vies maintenant".

C’est maintenant qu’il faut agir et nous avons quelques mois pour prendre ce virage qui nous permet d’éviter le pire.

Sandrine Rousseau, députée (EELV) de Paris.

"L’écologie doit s’affirmer"

Pour Cyrielle Chatelain, députée EELV de l’Isère, "l’écologie doit s’affirmer" : "nous avons toujours été radicaux dans nos propositions", confie l’élue. "Peut-être qu’on les entendait moins, peut-être qu’on se disait qu’elles étaient un peu farfelues",

Mais l’été que l’on vient de vivre confirme que nous avons besoin de ces projets écologistes.

Cyrielle Chatelain, députée EELV de l’Isère.

La députée iséroise parle de la protection des forêts et de la préservation de l’eau mais elle met en avant la "question des transports face au dérèglement climatique" : "Vous avez d’un côté des gens qui volent en jet privé et de l’autre, ceux qui n’arrivent plus à payer leur plein et qui se serrent la ceinture", constate l'élue qui plaide pour "réinvestir" dans les transports en commun.

Pendant trois jours, les élus EELV vont donc affirmer leurs positions devant 2 500 militants, avec, en ligne de mire, les élections européennes de 2024.