Météo : 31°C à Grenoble, 24°C à l'Alpe d'Huez… Plusieurs records de chaleur battus dans les Alpes

Publié le
Écrit par M.D. avec AFP

Plusieurs records de chaleur pour un mois de mai ont été établis dimanche dans les Alpes alors que le pays traverse une vague de chaleur. Tous les départements d'Auvergne-Rhône-Alpes sont placés en vigilance jaune aux orages ce lundi.

Le mercure a atteint des sommets dimanche 22 mai dans les Alpes. De nouveaux records de chaleur pour un mois de mai ont été enregistrés de Grenoble à l'Alpe d'Huez, selon des chiffres provisoires de Météo-France. Plusieurs de ces records avaient été établis la veille, a remarqué l'agence météorologique, alors que le pays connaît une chaleur inhabituelle depuis plus d'un mois.

Des records ont notamment été atteints en Isère à Grenoble (31,4°C), à L'Alpe d'Huez (24,1°C) ou encore Villard-de-Lans (29,7°C), de même que dans des stations météo de la Drôme ou des Hautes-Alpes. Le record absolu de température diurne en France pour un mois de mai n'a en revanche pas été battu, en l'état de ces relevés non encore définitifs. Celui-ci est de 36,2°C, à Dax (Landes) le 30 mai 1996, a indiqué un porte-parole de Météo-France.

La France a battu un record de période de chaleur au printemps avec 40 jours consécutifs au-dessus des normales saisonnières, selon un bilan datant de samedi. Les données n'étaient pas encore suffisantes dimanche soir pour confirmer que cette série s'est poursuivie.

Vigilance orage

Avec le dérèglement climatique de la planète, les périodes de chaleur sont amenées à devenir plus fréquentes et tendent à s'installer plus tôt au printemps. Les pics s'observent non seulement au plus chaud de la journée, mais aussi au plus bas.

Parallèlement à ces records, une majeure partie de la France a été placée sous vigilance jaune aux orages. Quelque 76 départements sont concernés, parmi lesquels l'ensemble des départements d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Une vingtaine de départements se trouvaient également en vigilance orange pour la nuit de dimanche à lundi. Il s'agit d'un "épisode orageux non exceptionnel pour la saison mais pouvant générer de fortes rafales et des chutes de grêle", a précisé Météo France.