Où piquer une tête pour affronter les fortes chaleurs ? 25 plages et 3 ports de plaisances sont estampillés "Pavillon Bleu" en Auvergne-Rhône-Alpes

Publié le Mis à jour le

Les températures grimpent dans la vallée du Rhône comme dans le reste du pays. Une bonne occasion pour découvrir le label Pavillon Bleu qui vient tout juste de dévoiler les 536 sites français récompensés cette année. 25 plages et 5 ports de plaisance de la région Auvergne-Rhône-Alpes figurent parmi les lauréats.

Le verdict est tombé ce mardi 17 mai : 13 régions et 3 départements d'Outre-mer décrochent le label Pavillon Bleu. Il distingue les plus beaux sites de baignade et de plaisance. 

En Auvergne-Rhône-Alpes, pas moins de 25 plages et de 5 ports de plaisance bénéficient de cette distinction. La région se situe en milieu de classement national.

Palmarès régional : 8 des 12 départements disposent de plages ou de ports Pavillon Bleu. L'Auvergne arrive en tête avec 12 sites, majoritairement dans le Puy-de-Dôme, avec 8 plages. Tous les départements auvergnats comportent des Pavillons Bleus. La Haute-Loire avec 2 sites, le Cantal et l'Allier avec 1 site chacun. 

Dans l'arc alpin, seules la Savoie et la Haute-Savoie offrent des plages labellisées. Ce dernier département est d'ailleurs le plus récompensé de la région avec 9 sites dont 2 déjà bien connus des curistes (Evian et Thonon). Il n'y a pas de site récompensé à ce jour en Isère. 

Pas de plage lauréate non plus dans le Rhône et dans la Loire. En revanche, l'Ain et l'Ardèche se distinguent. La plage de la  Plaine Tonique  de Malafretaz dans l'Ain est labellisée pour la dixième année consécutive. La  plage du Grain de Sel  de Saint-Martin d'Ardèche rentre dans les critères du jury depuis 2014. 

La Drôme se distingue grâce à son port de plaisance, le port de l'Epervière à Valence, récompensé depuis 2005. Tout comme la Haute-Savoie qui, en plus de ses 9 plages Pavillon Bleu, dispose de 4 ports de plaisance. Tout nouvellement distingué, le port d'Yvoire, tout près de Thonon, au bord du lac Léman. 

Le littoral favorisé

Depuis 1985, le label du Pavillon Bleu récompense les plages et les ports de plaisance respectueux de l'environnement dans le monde entier. Ce label a été créé par l'association Teragir qui œuvre à la sensibilisation au développement durable.

Si aucune plage du Rhône ou de la Drôme n'est récompensée, c'est parce que " Le Pavillon Bleu s'est d'abord développé sur le littoral (...) ça peut expliquer qu'il y ait une moindre tradition en Rhône-Alpes ", explique Rodolphe Dugon, président de Teragir.

Un cahier des charges exigeant

La transition écologique est au cœur du cahier des charges exigeant que les plages doivent remplir pour être récompensées. Parmi les critères d'attribution, figurent bien sûr  la gestion et la qualité de l'eau mais pas que !  L'utilisation d'énergies renouvelables, la réduction des déchets, la préservation de la faune et de la flore ou encore la mise en place d'activités d'éducation à la protection de l'environnement sont tout aussi indispensables pour obtenir le précieux sésame. 

«  Ça nous oblige à réfléchir en matière de gestion des déchets, en matière de rendement des stations d’épuration (...) en terme de sensibilisation, de gestion des flux sur le site », explique Thibaut Delaplagne, directeur de la plage Plaine Tonique de Malafretaz. Ce dernier a dû repenser l'aménagement de l'espace pour appuyer la candidature du site il y a dix ans. 25 emplacements de camping ont par exemple été supprimés au profit de la plantation de 300 arbres. " C'est une vraie fierté (...) on veut que ce site soit à l'image du tourisme de demain", confie-t-il. La mairie comme l'agglomération ont soutenu l'équipe de la Plaine Tonique dans l'obtention du Pavillon Bleu.