Meurtre d'Adrien Perez près de Grenoble : le troisième suspect reste sous contrôle judiciaire

La demande en appel du parquet de Grenoble pour que le troisième suspect du meurtre d'Adrien Perez soit placé en détention provisoire a été rejetée lundi 13 août 2018. Il reste donc sous simple contrôle judiciaire en attendant le procès.

Une enquête était déjà ouverte pour blessures involontaires. Le parquet de Grenoble a délivré un réquisitoire supplétif au juge d'instruction.
Une enquête était déjà ouverte pour blessures involontaires. Le parquet de Grenoble a délivré un réquisitoire supplétif au juge d'instruction. © France 3 Alpes.
La cour d'appel de Grenoble a confirmé le placement sous contrôle judiciaire du troisième suspect impliqué dans le meurtre d'Adrien Perez, survenu dimanche 29 juillet 2018 à la sortie d'une boîte de nuit à Meylan. 

Âge de 20 ans, le jeune homme avait été mis en examen, au même titre que les deux autres suspects de l'affaire. Mais, à la différence de ces derniers, il n'avait pas été placé en détention provisoire, le juge des libertés et de la détention estimant qu'un simple contrôle judiciaire suffisait dans son cas. L'individu aurait en effet participé à la rixe, mais sans faire usage d'arme blanche.
 

Le parquet de Grenoble avait fait appel de cette décision mercredi 1er août, le procureur considérant "qu'il aurait été plus utile à l'instruction que cet homme soit également placé en détention". Il reste tout de même mis en examen pour "meurtre, tentative de meurtre, violence aggravée par deux circonstances suivie d'incapacité n'excédant pas huit jours". 







 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société