Militaires attaqués à Varces : un homme arrêté dans le quartier de l'Arlequin à Grenoble

Un homme a été arrêté ce jeudi en milieu de journée à Grenoble après une agression visant des militaires de la caserne de Varces, en début de matinée.

Un homme a été a été interpellé à Grenoble ce jeudi en milieu de journée après l'agression visant un groupe de militaires à la caserne de Varces aux alentours de 8h30.

Le suspect aurait été arrêté dans la cité de l'Arlequin, place du marché selon la police. Une importante opération de police est en cours sur place selon nos reporters présents sur place.

Toutefois, des doutes persistent quant au fait qu'il soit bel et bien le chauffeur de la voiture. Puisque selon nos confrères de l'AFP, l'homme arrêté était en état d'ébriété, dormait sur le siège passager et se trouvait alors avec trois autres personnes dans le véhicule recherché, mais il ne correspondrait pas à la description de l'agresseur faite par les militaires. Des vérifications sont toujours en cours.

Sa passagère, a également été arrêtée en début d'après-midi, ce jeudi, la Ville Neuve d'Echirolles. 


Selon Europe 1, l'homme a été interpellé par la brigade de recherche et d'intervention (BRI), puis placé en garde à vue. Des perquisitions sont en cours à son domicile.

Peu après 8h15, ce jeudi matin, une peugeot noire avait tenté de renverser un groupe de militaires qui faisaient leur footing près de l’entrée de la caserne de Varces-Allières-et-Risset. Les militaires avaient violemment été invectivés par le conducteur, qui avait ensuite pris la fuite. Personne n'avait été blessé.


Un important dispositif avait été déployé pour retrouver l'auteur de cette agression. C'est la police judiciaire de Grenoble qui est en charge de l'affaire, le parquet anti-terroriste n'a pas été saisi pour le moment. Des mesures de confinement ont touché la commune de Varces pendant la matinée avant d'être lévées avant midi.



 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité