• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Plainte pour viol : six rugbymen du FC Grenoble Rugby placés en garde à vue

Photo d'illustration / © Marie Michelier
Photo d'illustration / © Marie Michelier

Ce mercredi 22 mars, très tôt ce matin six joueurs du FCG sont arrivés à l'hôtel de police de Grenoble pour être entendus par des policiers bordelais dans le cadre d'une enquête pour viol. Ils ont été placés en garde à vue. 

Par AT avec AFP

Aux environs de 8 heures du matin, ce mercredi, six joueurs du FC Grenoble rugby, deux Irlandais, deux Néo-Zélandais, un Australien, un Français, se sont présentés à l'hôtel de Police de Grenoble. D'après l'AFP, trois joueurs sont entrés accompagnés de leurs avocats, trois autres se sont présentés seuls par l'arrière du bâtiment.

JTS FCG convocation hôtel de police
Intervenants : Me Michèle Girot-Marc - France 3 Alpes - C. Picaud et M. Michelier


Les joueurs seront entendus aujourd'hui dans le cadre d'une enquête ouverte suite à une plainte pour viol déposée à leur encontre le 12 mars dernier. Les auditions devraient durer jusqu'à jeudi. 



La victime présumée, une jeune femme de 21 ans, aurait rencontré les rugbymen grenoblois en boîte de nuit après leur défaite contre le club local de l'UBB. Elle affirme avoir été droguée, puis avoir été emmenée de force dans un hôtel où elle aurait été violée.



Les six joueurs ont été placés en garde à vue. Il s'agit du pilier irlandais Denis Coulson et son compatriote trois-quart centre Chris Farrel, le deuxième ligne australien Peter Kimlin, les 3es lignes néo-zélandais Rory Grice et Dylan Hayes, le talonneur français Loïck Jammes indique l'AFP. Il s'agit pour les enquêteurs de confronter chacun à sa version des faits et d'établir le degré d'implication des différents protagonistes.

L'avocate de la défense Me Marc-Girot, explique "qu'il s'agit d'une affaire douloureuse entre jeunes gens" mais assure que "ses clients sont très sereins dans la mesure où c'est une soirée entre jeunes consentants".

Le président-délégué du FC Grenoble, Michel Martinez, a par ailleurs été entendu mercredi matin comme témoin pendant environ deux heures, d'après le quotidien Dauphiné Libéré. D'autres dirigeants et joueurs du club isérois devaient être auditionnés dans les prochaines heures, également en tant que témoins.



A lire aussi

Sur le même sujet

Une station de recherche sur la foudre à Saint-Privat-d'Allier (43)

Les + Lus