Les plaintes contre x visant la ville de Grenoble sont “irrecevables” informe le procureur de la République

Le procureur de la République Eric Vaillant a annoncé que les deux plaintes contre x visant la Ville de Grenoble avaient été jugées irrecevables par le parquet. / © France 3 Alpes
Le procureur de la République Eric Vaillant a annoncé que les deux plaintes contre x visant la Ville de Grenoble avaient été jugées irrecevables par le parquet. / © France 3 Alpes

Mardi 21 janvier le parquet de Grenoble a signé des réquisitions d'irrecevabilité et d'incompétence au sujet des 2 plaintes déposées par deux Grenobloises visant la Ville. Elles concernaient l'attribution de marchés publics pour la fête des Tuiles et l'achat du siège du Crédit Agricole. 

Par TD

Il s'agissait de deux plaintes contre x avec constitution de partie civile mais elles visaient bien la Ville de Grenoble. La première dénonçait les conditions d'attribution par la municipalité de marchés publics afférents à l'organisation de la fête des Tuiles. La seconde s'interrogeait sur les conditions d'achat du bâtiment du Crédit Agricole. 
 

Ce mardi 21 janvier le procureur de la République de Grenoble Eric Vaillant informe que ces plaintes ont été jugées irrecevables par le parquet. Plus précisément les deux plaigantes, Mme A et Mme C, "n'ont pas obtenu l'autorisation du Tribunal administratif requise pour agir en justice et défendre les intérêts de la commune" précise le procureur.

"D'autre part, les faits relatifs à la fête des Tuiles font déjà l'objet d'une enquête (préliminaire) dirigée par le parquet de Valence", ajoute-t-il. 

L'organisation de la Fête des Tuiles en 2015 et 2016 a-t-elle été confiée à l'association Fusées sans mise en concurrence et sans faire de publicité comme la loi l'y oblige? C'est à cette question que l'enquête ouverte en mai 2018 devra répondre. 
 

Les plaintes avaient été déposées par Maître Boulloud auprès du doyen des juges d'instruction en décembre 2019. L'avocat avait alors averti la presse en ces termes : "La plainte a été déposée par mes clientes suite au rapport de la Chambre régionale des comptes qui pointe de graves irrégularités dans ces deux dossiers".

Me Boulloud avait par ailleurs affiché son soutien à l'un des opposants d'Eric Piolle aux élections municipales, l'ancien maire (LR) Alain Carignon. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus