• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

PORTRAIT. Ryan Sanusi, de Rotterdam au Grenoble Football 38

Le milieu de terrain évoluait au sein du Sparta Rotterdam, club de première division néerlandaise dont il était le capitaine. / © Frédéric Lefrançois / France 3 Alpes
Le milieu de terrain évoluait au sein du Sparta Rotterdam, club de première division néerlandaise dont il était le capitaine. / © Frédéric Lefrançois / France 3 Alpes

Le joueur belge, qui évoluait en première division aux Pays-bas, a rejoint cette saison le GF38, vainqueur de Nancy hier soir. Le footballeur a découvert à la fois le championnat de France de Ligue 2 et un tout nouvel environnement au quotidien. Mais visiblement, il s'est très vite adapté. 

Par Cécile Sauzay

Onzième journée du championnat et décidément, les grenoblois sont sur une belle lancée. Avec deux buts à un face à Nancy hier soir, le GF38 enregistre sa troisième victoire de suite en Ligue 2. Parmi les nouvelles recrues du collectif isérois pour cette saison : Ryan Sanusi, milieu de terrain venu du Sparta Rotterdam,  club de D1 néerlandaise. Débarqué à l'intersaison, le joueur belge prend ce transfert comme une nouvelle expérience, tant sur le plan sportif que personnel. 

Il y a des propositions qui ne se refusent pas. À 26 ans, Ryan Sanusi s'est dit que c'était l'occasion ou jamais. "Quand l'entraîneur est venu vers moi, j'y ai vu une chance de jouer à l'étranger, en France, se souvient le footballeur. Pour moi, c'est une chance exceptionnelle." 

Après avoir fait le tour des terrains du championnat néérlandais, il avait envie de changer d'air. Justement, le GF 38 était à la recherche d'un nouveau milieu de terrain. Les deux se sont trouvés : près de trois mois après le début de la saison, personne ne regrette ce choix. "C'est un bon mec, il est toujours souriant, c'est très très agréable pour un entraîneur, sourit Philippe Hinschberger, le chef de rang grenoblois. Il s'entraîne tout le temps et ramène jamais sa fraise.

Si les qualités humaines de Ryan Sanusi rassemblement tous les suffrages, ses compétences footballistiques ne sont pas en reste. Habile, précis, dôté d'un bon jeu de passe et d'une bonne frappe qui parfois fait mouche, le milieu de terrain ambidextre a souvent impressionné  lorsqu'il portait les couleurs de Rotterdam. Pourtant, à notre micro, le joueur se remet en question : "J'ai une belle frappe, mais cela n'arrive pas souvent que ce soit un but. C'est une chose que je dois améliorer".

En signant à Grenoble, le belge d'origine a rompu avec ses habitudes. Pendant longtemps, il a vécu à Rotterdam : deuxième ville des Pays-Bas, 650 000 habitants, premier port européen. En arrivant dans la capitale des Alpes, l'ancien capitaine a connu un certain changement de décor : désormais c'est montagne, verdure et tranquillité… Un nouveau triptyque qui fait le bonheur du joueur. "Ici, la nature c'est un autre niveau ! À Meylan, tu as les montagnes, le parc, tout ce que tu veux si tu aimes la nature.

Et ce n'est pas Chief, le chien de Ryan Sanusi, qui démentira son maître… Ce dernier prend autant de plaisir sur les terrains qu'à découvrir son nouveau cadre de vie, plein de relief , bien loin du plat pays qui l'a vu grandir. 

Le reportage de Frédéric Lefrançois, Cédric Picaud, Frédéric Cathelain et Lisa Bouchaud : 
 
Ryan Sanusi, de Rotterdam au Grenoble Football 38
Le milieu de terrain évoluait au Sparta Rotterdam, club de première division néerlandaise dont il était le capitaine.
 

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus