• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Saccage à l'Université de Grenoble : l'Etat va prendre en charge la réparation des dégâts

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

L'Etat prendra en charge la totalité des coûts de réparation, après les dégradations subies par l'Université Grenoble Alpes lors des manifestations liées à Parcoursup. C'était au printemps dernier. Les dégâts avaient alors été chiffrés à plus d'un million d'euros.

Par France 3 Alpes

Après plusieurs semaines d'occupation, les étudiants avaient laissé de très gros dégâts. La facture avait été dans un premier temps estimée à 1 million d'euros, puis réévaluée à 1 million 220 000.

Des poubelles renversées, des tags, du matériel volé ou dégradé, les dernières heures d'occupation des locaux du centre des langues vivantes ont donné lieu à des débordements .

Les amphithéâtres avaient été saccagés.

Les locaux n'ont toujours pas été remis en état. Pour le président de l'Université Patrick Lévy qui a été informé ce mardi 4 décembre, la prise en charge de l'Etat est une bonne nouvelle.
La réaction de Patrick Lévy
Patrick Lévy, Président de l'Université de Grenoble





 

A lire aussi

Sur le même sujet

La réaction de Patrick Lévy

Les + Lus